Djéssira Traoré raconte : "Comment j’ai été interpellée par des gendarmes…"

Lutte contre le troisième mandat
Djéssira Traoré
Djéssira Traoré

MAMOU-La députée Djéssira Traoré s’est exprimée sur son interpellation ce mercredi 19 février 2020, à Mamou. Interrogée par Africaguinee.com, la parlementaire explique que ses "ennuis" ont commencé lorsqu’elle a croisé des gendarmes ce matin alors qu’elle était en partance de Ourékaba pour sensibiliser les populations sur les risques que comporteraient le double scrutin "législatives-référendum" du 1er mars.

 « C'est ce matin que j'ai rencontré des gendarmes qui m'ont dit de les suivre. On a été à la gendarmerie. Ils ont trouvé qu’ils n'avaient rien à me dire, finalement ils m’ont demandé d'aller chez le procureur. On a été au bureau du procureur qui  m'a demandé pourquoi je viens chez lui. Je lui ai répondu que je ne sais pas. C'est alors qu'il m’a demandé de rentrer à la maison et revenir à midi. C'est ce qui s’est passé, mais le procureur lui-même  était étonné », a raconté la députée uninominale de Mamou.

L’honorable Djéssira Traoré accuse le ministre  Bantama Sow, candidat uninominal du RPG aux législatives du 1er mars ainsi que les autorités régionales et préfectorales de Mamou d’être derrière ses "ennuis".

« Le gouverneur, le préfet eux tous veulent nous effrayer mais ça va pas marcher. Je suis à Mamou pour empêcher ce projet de nouvelle constitution. C'est Alpha Condé qui fait tout ça. Lui qui n'a pas eu peur jusqu'à ce qu'il soit venu au pouvoir, nous aussi nous n'auront pas peur jusqu’à notre arrivée au pouvoir », a averti la députée Djessira Traoré.

Habib Samaké

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Mamou

Créé le Mercredi 19 Février 2020 à 18:43