Changement constitutionnel : l’étau se resserre autour du pouvoir d’Alpha Condé…

Guinée

BRUXELLES- Plusieurs eurodéputés ont dénoncé ce jeudi 13 février la volonté d’Alpha Condé de changer la Constitution de son pays. Les élus du peuple de la zone Euro ont également dénoncé les violences enregistrées ces derniers temps à Conakry et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays.

« Ceux qui doivent changer la Constitution pour rester au pouvoir devraient envisager un changement de carrière. Ça vaut pour Vladimir Poutine, mais ça vaut également pour Alpha Condé », a notamment rappelé un des réputés qui a également dénoncé une complicité entre la Russie à travers sa société Rusal et les dirigeants actuels de la Guinée. 

« L’essentiel de la bauxite fournie à la Russie provient de la Guinée à travers la société Rusal. Ce n’est pas pour rien que l’ancien ambassadeur Russe qui est aujourd’hui le Directeur Général de Rusal a ouvertement déclaré son soutien au projet de changement constitutionnel en Guinée », poursuit le même député. 

Tour à tour, les députés ont dénoncé les violations des droits de l’Homme en Guinée. Certains prônent d’ailleurs des sanctions ciblées contre les auteurs et commanditaires de ces violences. 

Depuis le début de la contestation contre le projet de référendum constitutionnel, plusieurs dizaines de civils ont été tués. 

« Alpha Condé était un espoir pour son pays. Les manifestations sont réprimées. Nous attendons que les membres de l’opposition soient immédiatement libérés. Le projet de modification de la Constitution doit être retiré. Alpha Condé ne peut pas avoir de 3ème mandat », regrette un autre député.

Merci de suivre ci-dessous l’intégralité de ces différentes interventions…

Créé le Vendredi 14 Février 2020 à 15:52