Media : Des employés de CIS Media déclenchent une grève !

Medias
Logo CIS Medias
Logo CIS Medias

CONAKRY-Certains employés du groupe de presse CIS media de Mamadou Antonio  Souaré sont en grève. Ils dénoncent principalement le non respect du contrat de travail qui les lie à l’entreprise et la conduite de la boîte par l’actuel Directeur  Général Aboubakri Ba qui selon eux, licencie illégalement des employés.

Depuis le mercredi 05 février, ces journalistes  de ce groupe  de presse composé d’une télé  et d’une radio  sont en débrayage. Pour un premier temps, ils ont interrompu  les émissions en directs  pour exprimer leur colère. 

«Aboubakri Bah a instauré des dérives autoritaires au sein de la boîte. Il y a  un traitement  illégal des travailleurs. Tu verras quelqu'un  qui travaille beaucoup  et qui est mal payé par rapport à  quelqu'un  qui ne fait rien. Nous avons  dit que  cela ne peut pas  continuer comme ça. Quand il est arrivé on avait beaucoup  d’espoir, mais il a licencié plusieurs  personnes. Cela  n’avait pas plu au boss (Antonio  Souaré, ndlr). Depuis  qu’il est arrivé à  CIS il a eu des problèmes  avec  90% des employés. On a dit qu’on ne peut pas continuer  comme ça. Il a écrit une lettre de convocation  à  David hier  qui a  conduit à son licenciement. Quand  on a appris la nouvelle, on était en direct pour les matchs  de football. On a arrêté  toute production. On ne peut pas virer notre collègue comme ça. Cela ne peut pas continuer. Par exemple  tu peux tomber malade, tu es à  la maison  on continue  à  te mettre  dans un planning  de travail.  Ensuite, on a signé des contrats de travail  au mois de janvier 2019 qui stipule que quand tu tombes  malade,  l’entreprise  te prend en charge  les 8 premiers  jours, cela n’a jamais  été  respecté. Le code de travail dit 8 heures de travail, on va au-delà. Chaque jour,  c’est des émissions à  outrance », a fustigé  un  gréviste  qui a requis l’anonymat.

Pour l’heure, ces journalistes comptent   adresser  une pétition au fondateur du media,  Mamadou Antonio Souaré  dès son  retour à  Conakry. Aboubakri Ba que nous avons joint au téléphone a indiqué qu’il n’a pas été saisi par un quelconque avis de grève. Il parle plutôt d’arrêt du travail

« Je n’est pas reçu d’avis de grève. Moi j’appelle ça un arrêt du travail. Je n’ai ni les motifs, il n’y a pas eu  de préavis, il n’y a rien. Pour moi, jusqu’à ce que j’ai d’amples explications,  c’est plutôt un arrêt du travail », dit-il, précisant que ce n’est pas tout le personnel qui est concerné par ce mouvement.

Aboubakri Ba déclare aussi que personne n’est licencié. « Je ne sais pas ce que l’avenir sera fait, mais à ma connaissance, personne n’est licencié pour le moment », a soutenu le directeur général du Groupe Cis Media.  

BAH Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le Vendredi 07 Février 2020 à 10:26