Découverte de l’Amérique: L’historien Gilbert Ifono apporte des précisions édifiantes

Histoire
L’historien guinéen Gilbert Ifono
L’historien guinéen Gilbert Ifono

CONAKRY- L’Amérique a-t-elle été découverte par un guinéen avant Christophe Colombe en 1492 ? Alors que la polémique enfle après la sortie du préfet de Faranah, Ibrahima Kalil Keita, Africaguinee.com a approché l’historien Aly Gilbert Ifono  pour éclairer la lanterne de l’opinion.

L’Amérique a été découverte par l’explorateur Christophe Colombe en octobre 1492. C’est ce qu’on enseigne aux écoliers dès l’école primaire. Et bien le préfet de Faranah vient de contredire cette version, en déclarant que c’est un guinéen Aboubacar II Keita qui a découvert l’Amérique et non Christophe Colombe. Qu’en disent les historiens ?  L’ancien ministre de la culture, Aly Gilbert Ifono a apporté des explications édifiantes.

« Dans l’histoire du Mali, on retient qu’un des neveux de Soundiata Keita, du nom d’Aboubacar II, vers 1303-1304 accédait au pouvoir puisqu’à l’époque là-bas c’est le système matrilinéaire. Ce sont les neveux qui succèdent au Roi. Sa préoccupation était de vérifier les rumeurs ou les on-dit qui disaient que la mer est sans limite. Lui ne croyant pas à ça, il a pris la décision de vérifier.  La tradition orale raconte qu’il a armé 200 navires dont la moitié en vivres. Il a jeté les 200 navires dans l’océan atlantique en direction du sud dans le but d’aller vérifier si réellement la mer était sans limite.

Les 200 navires sont partis, mais au bout de quelques mois, avec les courants forts et la faible technologie de fabrication des ces navires, presque toute la flotte s’est noyée. Un seul navire est revenu vers lui  faire le compte rendu des difficultés qu’il a eu au cours du voyage qui n’a pas abouti. Aboubacar II toujours incrédule et curieux, tenait absolument à avoir le cœur net et qu’effectivement la mer n’avait pas de limite. Alors lui-même décide d’aller. Il prend la tête d’une flotte de 2000 navires, selon la tradition orale. La moitié en eau et en vivres. Ils se jettent en mer en direction du sud. Lui et son convoi, personne n’est plus jamais revenu au Mali. Alors les historiens estiment que sur  2000 navires, un au moins a dû atteindre les côtes américaines quelque soit les courants d’air ou la force des vagues. On pense donc que les premiers noirs qui ont débarqué en Amérique du Sud sont de la suite de Aboubacar II venu de l’empire du Mali.

Maintenant peut-être que le préfet de Faranah fait une extrapolation comme on dit que la capitale de l’empire du Mali Niani se trouve en Guinée (l’actuelle ville de Siguiri).  En dehors de ça, il n’y a aucune autre information disant qu’un guinéen aurait découvert l’Amérique, même si ce ne sont pas les mêmes limites que nous avons aujourd’hui.  Probablement le préfet est en train de prendre Aboubacar II ressortissant de Niani pour un guinéen qui a découvert l’Amérique. Puisque l’empire du Mali s’étendait jusqu’au niveau de Mandiana, Siguiri. Une bonne partie du nord-est de la Guinée se trouvait en plein territoire de l’empire du Mali.

Le Pr. Djibril Tamsir Niane avec un chercheur  archéologue polonais a fait des fouilles pour prouver que Niani se trouvait en territoire guinéen. Jusque maintenant on retient que Niani se trouve en territoire guinéen. Il y a eu des thèses qui contredisent cette version, mais elles ne parviennent pas à la renverser (…) Après Aboubacar II, il y a eu un autre très célèbre. C’est Kankou Moussa qui a fait le pèlerinage à la Mecque en 1324. Ce sont les deux qui ont fait beaucoup parler de l’empire du Mali. A part ça, je ne crois pas qu’il y ait un guinéen de Faranah, de Gueckedou ou de Labé qui soit parti pour la conquête de l’Amérique du Sud.

On pense qu’un membre de l’équipage d’Aboubacar II qui s’est jeté à la mer, n’étant pas revenu, les historiens pensent que quelques uns ont pu arriver à destination avant 1492, l’année à laquelle Christophe Colombe a découvert l’Amérique. Des chercheurs américains auraient trouvé des restes des navires au fond de la mer le long des côtes américaines. Ces chercheurs pensent que ces restes seraient probablement les restes de la suite de Aboubacar II Keita ».

 

Propos recueillis par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Samedi 01 Février 2020 à 20:38