Exactions des forces de l’ordre à Conakry : Nassouroulaye pleure sa 2ème victime…

Violences à Conakry

CONAKRY- Il était l’unique fils de sa maman. Mamadou Saidou Bah n’a pas survécu aux balles qu’il a reçues ce mercredi 29 janvier 2020 lors d’une descente très musclée d’éléments des forces de l’ordre dans le quartier Nassouroulaye, dans la commune de Ratoma.

Depuis ce mardi 28 janvier 2020, les habitants de Nassouroulaye et de certains quartiers de Ratoma vivent la peur au ventre. Des éléments des forces de l’ordre y ont fait une descente très musclée. Une première victime avait été enregistrée dans l’après midi de ce mercredi. Issa, c’est le nom de ce jeune chauffeur de profession qui a reçu une balle au niveau de l’abdomen avant de rendre l’âme sur place.

La mort du jeune Mamadou Saidou Bah ce soir même vient porter à deux le nombre de victimes enregistrées dans ce quartier. Le jeune garçon était élève en classe de Terminale. Il était âgé de moins de 20 ans.

A rappeler que plusieurs autres habitants du quartier avaient été blessés par balles.

 

Africaguinee.com

Créé le Jeudi 30 janvier 2020 à 0:26