Arrêt du train minéralier : les précisions du Gouverneur Siba Lohalamou...

Manifestations du FNDC
Siba Lohalamou Gouverneur de Boké
Siba Lohalamou Gouverneur de Boké

BOKE-Le Gouverneur de la région administrative de Boké s'est exprimé sur les incidents survenus ce mardi 21 janvier dans la sous-préfecture de Kolaboui où des manifestants ont monté des barricades sur les chemins de fer.

Siba Lohalamou qui a été interrogé par un journaliste d'Africaguinee.com a minimisé les incidents. Selon lui,le train minéralier a été arrêté pour des mesures de précaution. Le premier responsable de la ville de Boké a aussi démenti les informations selon lesquelles les rails auraient été démantelés.

"Le train n'est pas du tout à l'arrêt. Il a été arrêté momentanément pour des mesures de précaution. Au moment où les responsables de CBG donnaient des instructions pour l'arrêt, ils étaient avec moi. Et au même moment, on nous rendait compte que tout se passe normalement. Mais c'était quand même nécessaire de les faire attendre en attendant de voir clair", a soutenu le gouverneur de Boké Siba Lohalamou.

La sous-préfecture de Kolaboui est en proie à des scènes de violences ce mardi suite à l'appel lancé par le FNDC. Plusieurs manifestants ont bloqué les chemins de fer pour paralyser les activités minières. Mais le gouverneur de Boké insinue que les images montrant des pneus brûlés sur les rails seraient fausses.

" On peut fabriquer les images. Dans la réalité qui est la nôtre aujourd'hui, les gens sont obligés de se justifier auprès de leurs structures soit avec des images même si ces dernières sont fausses. Pendant que je vous parle, le préfet est sur le terrain et nous sommes en contact", a-t-il déclaré.

Un citoyen de Kolaboui qui a été interrogé par notre rédaction a effectivement confirmé les incidents. Il explique que les chemins de fer ont été barricadés depuis 4heures du matin.

"Il y a altercations entre les jeunes et les forces de l'ordre depuis 4 heures du matin. C'est vers 10heures que le chemin de fer a été libéré, le train a pu passer. Jusque maintenant, les forces de l'ordre et les jeunes se pourchassent. Mais depuis le matin, le train n'est passé qu'une seule fois alors que son passage est fréquent en temps normal", a lancé Fode Touré.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 655 311 112

Créé le Mardi 21 janvier 2020 à 17:04