Projet de chemin de fer Dapilon-Santou : L’étude d’impact social et environnemental validée à Conakry…

Mines

CONAKRY- L’étude d’impact social et environnemental du projet de construction du chemin de fer de Dapilon à la zone minière de Santou dans la Préfecture de Télémélé, a été validée ce jeudi 9 janvier 2020 par le Bureau Guinéen d’Etudes et d’Evaluation Environnemental. C’était à la faveur d’une cérémonie qui a mobilisé plusieurs cadres du Ministère des Mines, celui de l’environnement des eaux et forêts, ainsi que les autorités de la Société Minière de Boké. La validation de ce plan permet à la SMB d’élaborer un plan de gestion environnemental et social pour la construction de ce chemin de fer long de 135 km. Il sera notamment pour la Société Minière de Boké de faire le monitoring, mais aussi le suivi évaluation des impacts des travaux pendant et après la construction de ce chemin de fer.

« Après pratiquement un an des travaux sur le terrain d’études d’impact environnemental et social nous sommes réunis ici pour assister à la restitution par nos consultants de cette étude en présence d’un comité qui s’appelle le CTAE qui va valider cette étude et donner l’ensemble des recommandations afin que nous puissions établir notre plan de gestion environnemental et social pour la construction de ce chemin de fer. L’importance de cette validation est que premièrement c’est l’élaboration d’un plan de gestion environnemental et social qui va nous permettre de faire l’ensemble du monitoring, suivi et évaluation des impacts des travaux de construction puis faire la mesure et du suivi des impacts pendant les phases de production et d’utilisation du chemin de fer qui va s’étendre de la mine de Santou jusqu’à Dapilon. Ensuite faire un état des lieux avec l’ensemble des spécialistes sociaux, environnementaux et biodiversités, faune et flore », a expliqué le Directeur Général de la SMB tout en donnant l’impact de cette validation sur l’utilisation prochaine de cette ligne de chemin de fer.

« Ce plan de gestion environnemental et social qui va être finalisé sera l’outil pour les 30 à 40 prochaines années qui devra être suivi dans l’exploitation de notre chemin de fer », a ajouté M. Fréderic Bouzigues.

20200109_112652.jpg

Le Directeur des opérations de la société d’expertise environnementale et sociale qui a réalisé cette étude sur le terrain à quant à lui dit avoir constaté plusieurs sortes d’impacts. Mais selon Alhousseny Dabo, son cabinet a formulé des recommandations que la SMB doit suivre pour minimiser ces impacts.

« Un projet d’une telle envergure ne peut pas se faire sans impacts, et nous avons cherché à orienter la Société Minière de Boké sur les conduites à suivre pour minimiser les impacts sociaux et environnementaux pour la réalisation de ce projet. Nous avons constaté sur le terrain qu’il y a des impacts mineurs, moyens et majeurs », a expliqué Alhousseny Dabo.

Le Bureau Guinéen d’Etudes et d’Evaluation Environnemental qui est chargé de valider cette étude a formulé quelques recommandations qui vont être prises en compte par la Société Minière de Boké.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 666 134 023

Créé le Vendredi 10 janvier 2020 à 9:31

TAGS