Menace de grève: Que propose Alpha Condé aux enseignants?

Education
Alpha Condé, Président de la République de Guinée et Aboubacar Souma, leader du SLECG à Sékhoutourea
Alpha Condé, Président de la République de Guinée et Aboubacar Souma, leader du SLECG à Sékhoutourea

CONAKRY-Face à la menace des enseignants d’aller en grève, le Président Alpha Condé opte cette fois-ci pour la douceur. Le chef de l’Etat soutient que la situation des enseignants demeure l’objet de son attention. Il vient de faire plusieurs annonces visant à contenter les "hommes de craie".

« Pour impulser un coup d’accélérateur aux réformes engagées dans le secteur de l’éducation, j’instruis le Gouvernement de se pencher sur le problème de l’habitat pour les fonctionnaires, notamment celui des enseignants et des services de santé », a annoncé le président guinéen.

Aboubacar Soumah et ses camarades du Slecg exigent du gouvernement guinéen un salaire de base de huit millions de francs guinéens. Cette revendication  jugée fantaisiste par le gouvernement n’a pas trouvé un écho favorable.

En lieu et place des 8 millions, le président Condé annonce que les économies réalisées lors de l’assainissement du fichier serviront à améliorer la situation des enseignants, sans affecter l’indice salarial, conformément au protocole d’accord signé par le Gouvernement et les partenaires sociaux en janvier 2019.

Mieux, le président Alpha Condé souligne que « dans le courant du premier trimestre de 2020, le Gouvernement doit procéder à l’actualisation des primes en lien avec le statut particulier de l’éducation et prendre des dispositions pour préparer les Etats Généraux de l’Education ».

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Mercredi 01 janvier 2020 à 21:49