Exactions policières, pertes subies: en larmes, des victimes de l'incendie racontent...

Incendie au Grand marché de Madina
Incendie au marché Madina
Incendie au marché Madina

CONAKRY- Le bilan de l’incendie survenu ce samedi 21 décembre 2019 au grand marché Madina est lourd. Plusieurs boutiques et leur contenu ainsi que des camions remplis de marchandises ont été consumés par les flammes.  Il n’y a pas eu de perte en vie humaine mais d’importants dégâts matériels ont été enregistrés.

Selon les témoignages recueillis sur place, l’incendie a été causé par l’explosion du transformateur qui se trouve à Madina Ecole, carrefour agent. Des victimes interrogées par un journaliste de notre rédaction déplorent les pertes subies. De l’argent liquide estimé à des centaines de millions de francs guinéens, des marchandises, ces victimes ont tout perdu. Comme si cela ne suffisait pas à leur malheur, ces victimes se plaignent aussi  des exactions policières.

Fatimatou Diallo est l’une des victimes. Les larmes aux yeux, cette dame nous explique qu’en plus les pertes de tous ses biens, les forces de l’ordre qui sont venues les secourir ont procédé à plusieurs arrestations dont son mari qui se trouve être propriétaire de l’un des conteneurs qui ont pris feu.

« On était assis là quand le transformateur a explosé, c’est le bruit qui nous a dispersé. Dans la débandade, mon enfant a été blessé. Mes deux conteneurs et leur contenu ont tous été consumés par le feu. Ce sont de conteneurs d’alimentation générale et on vendait également des habits dedans. Personnellement, j’ai perdu plus de 200 millions en espèces. En plus de tout ça, les policiers qui sont venus pour l’intervention ont arrêté mon mari, actuellement il est en détention », a expliqué cette victime.

Oumar Bangoura lui aussi a perdu plus de 35 millions. Selon son témoignage, il a été blessé également par les flammes du transformateur qui se trouve juste au-dessus de son conteneur.

« Moi j’étais dans mon kiosque Orange Money quand le transformateur a explosé et le liquide du transformateur s’est versé sur moi et m’a brulé. J’ai tout perdu. J’avais plus de 35 millions dedans et tous mes téléphones tout est parti en fumée. Depuis plus 2008 j’ai commencé à faire ce travail et aujourd’hui tout est brulé donc nous demandons de l’aide à l’Etat et aux personnes de bonne volonté », a aussi témoigné ce jeune.

Abdoulaye Kalissa, lui aussi a perdu plusieurs autres marchandises dans un camion qu’il devait transporter à Boké. Là aussi les pertes sont énormes.

« Nous on avait stationné nos deux camions sous le transformateur et quand il a explosé le feu est tombé sur les camions et a brulé les marchandises qui étaient dedans. Personnellement, mon camion avait chargé 50 sacs de sucre, 20 sacs de savon (Kamakoudou), des chaussures tapettes, des oignons, la peinture plus mon sac où j’avais 3 millions et mes deux téléphones Android et plusieurs autres cartons. Heureusement en ce qui concerne les sacs de sucre c’est seulement ceux qui étaient en haut qui ont brulé », a-t-il témoigné.

Au moment où nous quittions les lieux, on constatait des exactions de la police qui tirait des gaz lacrymogènes sur des citoyens qui  venaient compatir aux malheurs des victimes. On constatait également que la police avait procédé à plusieurs arrestations dont des victimes de cet incendie.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00244) 666 134 023

Créé le Samedi 21 décembre 2019 à 22:24