Promotion de l’entrepreunariat jeunes: La Banque UBA lance la 2ème édition du projet Each One Touch One

Publireportage
La Banque UBA lance la 2ème édition du projet Each One Touch One
La Banque UBA lance la 2ème édition du projet Each One Touch One

CONAKRY-Dans le but de permettre aux jeunes de se créer des opportunités qui les mèneront à l’autonomisation, la Banque United Bank for Africa (UBA) et son personnel ont lancé ce vendredi 13 Décembre 2019, la seconde édition de son projet d’investissement intitulé Each One Touch One.

Cette deuxième édition organisée à l’école primaire de Tombo 2 par la Fondation de la Banque UBA  a pour but d’enseigner les compétences d’entrepreunariat et la gestion des petites entreprises à une centaine de jeunes scolarisés ou non, âgés de 13 à 25 ans.

Dans son intervention, la chargée de communication de la Banque UBA en Guinée, Madame Diallo Fanta Kaba, a déclaré qu’il est nécessaire de s’attaquer en urgence au problème de la pauvreté, cause fondamentale de nombreux problèmes rencontrés en Guinée.

‘’ C’est à cet effet que nous avons réuni dans l’enceinte de cette illustre école, des entrepreneurs de rue qui se battent chaque jour pour joindre les deux bouts. Des diplômés sans emplois mais aussi des élèves qui exercent déjà de petits emplois pour améliorer la situation de leurs  familles’’, a expliqué la chargée de communication de la Banque UBA.

lyceens_kaloum_0.jpg

Poursuivant, Madame Diallo Fanta Kaba a rappelé que la stabilité ne peut être atteinte à long terme qu’en investissant dans la jeunesse. Selon elle, il est une nécessité pour le secteur public de collaborer avec le secteur privé pour venir à bout de la pauvreté.

‘’ Il est nécessaire de s’attaquer en urgence aux problèmes de la pauvreté, cause fondamentale de nombreux problèmes que nous rencontrons dans le pays. A moins que nous ne commencions à prendre le problème à bras le corps la problématique de la pauvreté et du chômage de nos jeunes, ils seront victimes d’endoctrinement par des personnes qui ne leur offriront aucune perspective d’avenir. Et ils continueront à s’engager dans des pratiques et attitudes qui leur nuiront ou en tout cas n’amélioreront pas leurs conditions’’ a-t-elle alerté.

Pour l’amicale des anciens élèves de l’école primaire de Tombo, cette initiative de la Banque UBA est à saluer. Selon le porte-voix des anciens élèves de cette école, la jeunesse guinéenne a besoin d’être accompagnée, orientée et assistée dans ses différents projets.

‘’Malgré les efforts fournis par le Gouvernement, cette couche juvénile qui représente plus de 76% de la population guinéenne est presqu’absente dans les instances de prise de décision au sein des institutions publiques et privées. Je souhaite que cette collaboration et cette confiance mutuelle entre la banque UBA et nous, soit pérenne aussi bien pour nous que pour tous les autres jeunes’’, a souhaité Sidibé Moussa, porte-parole de l’amicale des anciens élèves de Tombo2.

A l’issue de cette conférence portant sur l’entrepreunariat jeune, la Fondation UBA a organisé une session interactive entre les participants et les employés. Il s’agit pour ces travailleurs et leurs hôtes de parler avec pertinence des opportunités et de la nécessité de création d’entreprises pour sortir de la pauvreté.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour A fricaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Samedi 14 décembre 2019 à 10:38

TAGS