Guinée: nouvelle vague de libération d'opposants au 3ème mandat...

Justice

CONAKRY-Après la libération du coordinateur national du FNDC, Abdourahmane Sanoh et de ses proches collaborateurs, la justice guinéenne a accordé ce lundi 2 décembre 2019 une libération provisoire à une vingtaine de manifestants.

Le procès de vingt-trois militants du front national pour la défense de la Constitution (FNDC) arrêtés  le 14 novembre dernier en marge  d’une manifestation à Conakry qui s’est ouvert ce lundi au TPI de Mafanco s’est soldé par une première « victoire de la défense ».

Ils étaient poursuivis pour « participation délictueuses  à un attroupement, dégradation de biens publics, entrave à la libre circulation sur la voie publique ». Au nombre de 23 prévenus dont 4 femmes, ils ont tous nié les chefs d’accusations portés sur eux.

Le tribunal de Mafanco les a tous libéré et mis à la disposition de leurs avocats. Les audiences sont renvoyées à demain mardi pour les réquisitions et plaidoiries.  

La manifestation contre le changement constitutionnel  du  14 novembre dernier a été émaillée par des incidents sur l’autoroute Fidèle Castro. La répression de celle-ci  s’est transportée sur l’axe le Prince. 

Au moins cinq morts et de nombreux blessés ont été enregistrés dans des circonstances non élucidées. Le gouvernement a promis de faire toute la lumière sur ces crimes.

Nous y reviendrons !

 

Une dépêche d’Oumar bady Diallo 

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 02 décembre 2019 à 17:05

TAGS