Nzérékoré : le FNDC mobilise et promet de continuer la lutte « jusqu’à la victoire finale… »

Projet de changement constitutionnel

NZÉRÉKORÉ- C’est une marrée humaine qui a pris d’assaut les rues de Nzérékoré ce jeudi 21 novembre 2019 pour manifester contre le projet de référendum constitutionnel. 

Depuis le matin, les opposants à un éventuel 3ème mandat d’Alpha Condé, tous habillés en rouge, se sont donnés rendez-vous au carrefour Komou situé à la rentrée de la ville de Nzérékoré. C’est de là que marche a commencé avant que les manifestants n’arrivent sur le terrain rouge situé à la scierie où leur meeting a eu lieu.

Ces partisans qui tenaient des pancartes sur lesquels on pouvait lire ‘’Non au 3ème mandat’’, ‘’Non à la nouvelle constitution’’ on encore ‘’Hopaipoly’’, qui signifie en langue guerzé « ça ne marchera pas », ont marché plus de 4 kilomètres sans incident. 

S’ils ont fait plusieurs mois sans manifester à cause du pacte qui était scellé entre pro et anti troisième mandat, les membres du FNDC de Nzérékoré ne prétendent désormais pas baisser les bras. La lutte continue désormais jusqu’à la victoire finale, ont-il annoncé.

‘’Nous voulons une Guinée qui progresse. Car une Guinée qui veut avancer n’accepte plus le « Koudeisme » (continuité, Ndlr). Un pays qui veut avancer, fonctionne avec des Lois et des Hommes capables d’écouter le peuple et de respecter le pouvoir du peuple. Des gens capab les d’initier et d’accepter une alternance démocratique. Brave population de Nzérékoré, nous comprenons mieux maintenant que notre constitution est attaquée, nous devons la défendre. Cette noble et exaltante lutte doit être celle de toutes les générations conscientes. Elle a commencé et elle va continuer jusqu’à la victoire finale’’, a dit Cécé Théa, vice coordinateur de l’antenne locale du FNDC à Nzérékoré devant une foule.

Il a ensuite ajouté que des communications seront faites par rapport aux prochaines manifestations.

Si la première marche s’était soldée par un mort et plusieurs dégâts matériels, la marche de ce jeudi 21 novembre 2019 a pris fin sans aucun incident majeur. Toutes les dispositions avaient été prises pour garantir la sécurité dans la ville.

Il faut signaler que l’antenne locale du FNDC à Yomou avait aussi voulu manifester ce jeudi 21 novembre 2019, mais leur demande n’a pas été autorisée par la mairie.

A suivre…

 

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinée.com

A Nzérékoré

Tél. 00224 628 80 17 43 

Créé le Jeudi 21 novembre 2019 à 16:15