Damaro accuse: "le FNDC veut destituer un Président démocratiquement élu…"

Politique
Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle
Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle

CONAKRY- Les crises politiques et sociales de ces derniers temps en Guinée interpellent la communauté internationale et les acteurs politiques guinéens. D’où la récente mission onusienne à Conakry pour tenter de décrisper les tensions. Ainsi, après sa rencontre avec Ibn Chambas, l’envoyé spécial de l’ONU en Guinée, le président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle a fait des propositions pour une sortie de crise. A cet effet, Amadaou Damaro Camara réclame la mise en place d’une plateforme de revendication par l’opposition guinéenne.

Le séjour d’Ibn Chambas faisait suite aux violences meurtrières qui ont lieu depuis octobre dernier en Guinée. A cette occasion il a sollicité le dialogue entre les acteurs politiques et sociaux impliqués et / ou concernés du pays. Pour Amadou Damaro Camara, le camp présidentiel est prêt à aller sur la table de négociation à la seule condition que les protagonistes de la défense de la Constitution présentent une plateforme de revendication.

 « L’ONU est inquiète de la situation délétère en Guinée et du comment renouer le dialogue », confie le parlementaire, affichant une ouverture de son camp politique à aller au dialogue. Mais à condition.

 « Nous, nous avons dit que nous n’avons aucun problème avec le dialogue. On est en dialogue depuis 2015. Je suis celui qui mène la délégation de la mouvance sur ce dialogue. On a contourné plusieurs fois la loi pour faire des consensus juste au nom de la paix. En fin de compte on a ni paix et ni respect de la loi. Mais nous serons encore prêts à aller au dialogue. Mais on n’ira au dialogue suite à une plateforme revendicative de nos adversaires au préalable», a averti l’honorable Damaro.

Le premier responsable du groupe parlementaire RPG arc-en-ciel rejette le but de la contestation du FNDC qui dit se battre contre un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé. Il estime  que cela n’en vaut pas la peine d’un dialogue. Amadou Damaro Camara dit ne pas connaitre les « motifs réels qui poussent les membres du FNDC à organiser des manifestations » sinon que pour  « destituer et de renvoyer un Président démocratiquement élu ».

Affaire à suivre…

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le Mardi 19 novembre 2019 à 19:47