Législatives du 16 février en Guinée : NDI appuie la CENI pour un scrutin "inclusif apaisé"…

Elections législatives
Des responsables de la CENI et de NDI
Des responsables de la CENI et de NDI

CONAKRY-Pour la tenue d'un scrutin législatif inclusif apaisé en Guinée, l'ONG National Democratic Institute continue d'appuer l'organe électoral (CENI).

En prélude aux élections législatives du 16 février 2020, la CENI (commission électorale nationale indépendante) était en conclave Le mercredi 13 novembre à Conakry  avec les partis politiques en lices pour ce scrutin. Cette rencontre était axée sur la quatrième session  du comité Inter-parties (CIP). Les échanges ont porté  sur l’état de mise en place et de formation des CARLES, l’identification des électeurs sur le terrain, l’avancement des préparatifs et le calendrier des opérations de révision des listes électorales.

Au cours de cette rencontre, le  directeur Résident  de NDI (National Democratic Institute) a déclaré que la Guinée est  d’avantage fixée par rapport  à la date des élections. Selon lui, les citoyens qui sont les propriétaires de tout  processus électoral et également les partis politiques qui sont leurs clients  ont des questions légitimes. "Parmi ces questions, c'est de savoir quand, comment,  Où et par quoi  les opérations de  révision des listes électorales seront faites. Quand ? Comment et dans quelle condition le fichier électoral serait apprécié comme un fichier fiable pouvant conduire aux prochaines élections. A  ces questions légitimes, nous sommes sans doute convaincus que les commissaires de la CENI ont réservé  des questions et réponses que vous serez appelés à poser », a déclaré Paul Amegakpo.

Partenaire de la CENI pour la tenue du scrutin législatif, le premier responsable de NDI a rassuré  toutes  les parties prenantes en ce qui concerne l’accompagnement de son institution pour la tenue régulière  des réunions du CIP  qui sera maintenue. 

«  Au-delà des réunions des CIP de Conakry nous ferons un  effort à la demande de la CENI de décentraliser  les CIP et d’aller  vers les populations à la base pour leur apporter des informations fiables telles que partagées à Conakry », rajoute le directeur Paul Amegakpo.

Pour sa part, le vice-président de la CENI, Bakary Mansaré a remercié l'ONG NDI pour son appui à la réussite de l’organisation du CIP.

« Le 05 octobre 2019, la CENI  a lancé de grandes activités des CARLE et d’identification des électeurs qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de l’audit. Notamment la recommandation forte qui consiste à identifier  des anomalies au niveau du fichier électoral pour faire des corrections. La CENI  a noté  l’implication  et l’engagement des parties prenantes qui  ont su designer les représentants à tous les niveaux et qui ont su mobiliser les électeurs durant les 30 jours d’activités d’indentification.  La CENI  a mis en place une grande structure organisationnelle depuis la CENI centrale jusqu’au niveau des quartiers et districts pour encadrer les activités », a déroulé  Monsieur Mansaré.

Poursuivant, le vice- président  de la CENI a exprimé l’engagement de son institution sur la transparence de ce scrutin. 

« Le président la CENI réaffirme sa détermination et celle de la CENI  pour conduire  ces élections de façon crédible, inclusive et  transparente. Vos propositions et recommandations feront l’objet d’un traitement attentionné de la CENI », lance Bakary Mansaré. 

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le Vendredi 15 novembre 2019 à 9:48