Manifestations à Conakry : déjà un mort par « balle » et plusieurs blessés…

Manifestation contre le projet de nouvelle constitution
Heurts meurtriers à COnakry
Heurts meurtriers à COnakry

CONAKRY-Un jeune a été tué ce jeudi 14 novembre 2019 à Conakry, en marge des violences qui ont émaillé la manifestation appelée par le front national pour la Défense de la Constitution (FNDC).

La victime, un jeune de 19 ans aurait été touché par une balle au quartier Hamdallaye dans la commune de Ratoma. Transporté d’urgence dans une clinique de la place, il a succombé à ses blessures.

Son corps a été transporté à l’hôpital Sino-guinéen de Kipé. Un journaliste d’Africagunee.com qui s’est rendu dans ce centre hospitalier a reçu la confirmation d’un dépôt de corps. Notre reporter a également constaté l’arrivée d’un mamba de la police à l’hôpital. Pour l’heure, nous ignorons les raisons.

Plusieurs quartiers de la banlieue notamment sur l’axe Hamdallaye-Bambéto –Cosa sont le théâtre de violences. Des tirs de sommation sont entendus dans ces quartiers. On nous signale de nombreux autres blessés, soit par balles ou par bastonnade.

Les forces de l’ordre ont aussi procédé ce jeudi 14 novembre 2019 à de nombreuses interpellations de « manifestants » alors que plusieurs bus de transport public ont été endommagés sur l’autoroute.

Plus de quinze personnes sont mortes en Guinée depuis la mi-octobre début de la contestation contre le projet de changement constitutionnel, voulu  par le Président Alpha Condé.

Nous y reviendrons!

Africaguinee.com

Créé le Jeudi 14 novembre 2019 à 18:01