Date des élections législatives : qu’en pense le parti dirigé par Cellou ?

Politique

CONAKRY- L'annonce de la date des élections législatives prévues le 16 février a fait réagir la classe politique. C'est le cas de l'union des forces démocratiques de Guinée (Ufdg) qui reste prudente sur cette nouvelle annonce de l'organe Électoral. 

"Pour le moment, nous n'avons vu que la date. Nous n'avons pas encore reçu le chronogramme. Or, c'est ce qui nous permettra de savoir si les délais légaux sont respectés ou bien s'il s'agit d'une date fantaisiste comme celle qui avait été annoncée le 28 décembre par Salifou Kébé. Si on a tous ces éléments, nous nous retrouverons pour analyser la situation et prendre une position", a confié à notre rédaction Dr Fodé Oussou Fofana, l'un des vice-présidents de l'Ufdg.

Après le report des élections législatives, l'opposition a récusé le président de la CENI maître Amadou Salif Kébé qu'elle accuse d'avoir violé la loi Électorale.  Malgré l'annonce d'une nouvelle date pour la tenue du scrutin législatif, elle ne compte pas fléchir sur cette exigence. Et pour cause : "Nous avons totalement perdu confiance en lui. Il s'est décrédibilisé en annonçant une date qui n'était pas conforme aux lois. Et vous savez qu'en matière électorale, l'arbitrage est très important. On ne peut pas accepter que l'arbitre d'un scrutin aussi important soit assuré par quelqu'un qui reçoit des ordres", a averti monsieur Fofana, qui précise que toutes ces questions feront l'objet d'une concertation. 

 

À suivre... 

 

Diallo Boubacar 1 

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 12

Créé le Dimanche 10 novembre 2019 à 13:09

TAGS