Tiken Jah: "Tous ceux qui sont prêts à se battre contre le 3ème mandat…"

Lutte contre le troisième mandat
Tiken Jah Fakoly
Tiken Jah Fakoly

Le célèbre reggae man ivoirien, Tiken Jah Fakoy a lancé un appel aux opposants du projet de nouvelle constitution censé ouvrir la porte d’un troisième mandat en Guinée. L’artiste qui réitère son opposition à ce projet cntroversé invite les guinéens à continuer le combat, pour bien de la sous région ouest-africaine.  

« Non au 3ème mandat en Guinée Conakry »,  s’exclame Tiken Jah Fakoly. Le reggae man engagé avait chanté en 1998 pour demander la libération d’Alpha Condé emprisonné alors  par le régime militaire de Lansana Conté. Sa célèbre chanson « libérez Alpha Condé » a eu un succès d’anthologie.

Plus de deux décennies plus tard, Tiken Fakoly se retourne contre Alpha Condé auquel il est prêté l’intention de briguer un troisième mandat en changeant la Constitution. La première semaine de mobilisation contre ce projet s’est soldée par neuf morts et de nombreux blessés. L’artiste qui présente ses condoléances aux familles éplorées, invite les guinéens à ne pas abandonner le combat.

« A tous les soldats qui sont prêts pour se battre contre le 3ème mandat, nous devons continuer le combat  parce qu'il ne doit pas y avoir un 3ème mandat en Afrique de l'Ouest. Si ça passe en Guinée, la Côte d'Ivoire va essayer et si ça passe en Côte d'Ivoire, le Sénégal va essayer. Si ça passe au Sénégal, le Mali va essayer etc. Donc je pense que le combat de la Guinée aujourd'hui, c'est notre combat à nous tous. Donc non au 3ème mandaté », a martelé le reggae man, dans une vidéo largement commentée sur les réseaux sociaux.

Africaguinee.com

Créé le Samedi 19 octobre 2019 à 22:30