Tueries et exactions à Conakry : Kassory Fofana prend les choses en main…

Violences à Conakry
Le Premier Ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana
Le Premier Ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana

CONAKRY-Plusieurs citoyens de la banlieue de Conakry, notamment dans la commune de Ratoma ont vécu une véritable terreur pendant les trois journées de manifestation contre le projet de changement constitutionnel, appelé par le FNDC.

Outres les cas de meurtres, les habitants de plusieurs quartiers ont dénoncé des incursions dans leurs concessions. Des agents déployés pour le maintien d’ordre auraient commis  des exactions, et renversés des marmites posées sur le feu.

Face à l’enlisement de cette situation, la coordination Haali Poular a haussé le ton ce jeudi 17 octobre 2019, demandant au Gouvernement de prendre des dispositions dans l’urgence pour faire arrêter les exactions. Eh bien, le cri de cœur semble être entendu.

Dans l’après-midi de ce jeudi, le Premier ministre Kassory Fofana a reçu en audience le président de la Coordination Haali Poular Elhadj Ousmane Baldé accompagné d’une délégation.  Les hôtes du chef du gouvernement ont décrit la situation avec des exemples précis et réitéré leur appel aux autorités guinéennes, a-t-on appris.

Selon nos informations, le Premier ministre a pris des engagements. Il a aussi demandé le concours de la Coordination pour la résolution de la crise actuelle.  

«Il a regretté ce qui s’est passé. Ensuite il s’est engagé formellement et fortement à faire prendre et à prendre lui-même des dispositions. Il nous a demandé d’apporter notre contribution dans le règlement de cette crise. On a apprécié son engagement qui est très positif. Maintenant on attend les résultats avec des actions concrètes », a confié à notre rédaction une source proche de la coordination Haali Poular.

Le bilan des violences qui ont émaillé les manifestations appelées par le FNDC en Guinée est de neuf morts selon le Gouvernement. Mais le Front national pour la défense de la Constitution évoque le chiffre macabre de 10 décès et environs 70 blessés par balles.

A suivre…

Africaguinee.com

 

 

Créé le Jeudi 17 octobre 2019 à 21:33