L'Allemagne veut renforcer ses frontières

Immigration

Le ministre allemand de l'Intérieur compte renforcer les contrôles aléatoires aux frontières du pays et les «coups de filet intensifs».

Le ministre allemand de l'Intérieur Horst Seehofer a annoncé dimanche son intention d'augmenter les contrôles aléatoires aux frontières allemandes, rapportent plusieurs médias allemands. Car c'est là que commence la sécurité, a-t-il estimé.

Dans un communiqué de son ministère, il explique qu'il s'agit d'une étape pour «mieux lutter contre les mouvements secondaires», en référence aux migrants de pays non européens qui voyagent vers l'Allemagne depuis d'autres pays. Des «coups de filet intensifs» seront aussi entrepris. Ces contrôles aléatoires englobent des fouilles menées par la police sans cause ou suspicion spécifique.

La déclaration du ministre détaille qu'en plus des accords déjà en vigueur avec l'Autriche, il a été ordonné à la police fédérale allemande d'intensifier les contrôles aléatoires à toutes les autres frontières. «Nous allons garder un oeil sur toutes les frontières du pays», stipule le conservateur bavarois.

363,71 km de frontière avec la Suisse

Horst Seehofer a récemment annoncé que l'Allemagne allait à nouveau étendre de six mois ses contrôles frontaliers à la frontière germano-autrichienne, longue de 800 kilomètres et comptant 12 points de passage. Un porte-parole du ministère de l'Intérieur a indiqué que bon nombre de «franchissements illégaux des frontières sont encore détectés».

Il n'y a normalement pas de contrôle douanier entre les pays appartenant à l'espace Schengen. La Suisse et l'Allemagne partagent 363,71 kilomètres de frontière, selon les données de l'Office fédéral de topographie swisstopo.

ATS

Créé le Lundi 30 septembre 2019 à 9:02