Annonce du « Référendum » par Alpha Condé : qu’en dit Cellou Dalein Diallo ?

Politique
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY-Le Chef de file de l’opposition guinéenne vient de réagir suite au discours tenu par le Président Alpha Condé à New-York, demandant à la diaspora de se préparer pour le référendum constitutionnel. 

Cellou Dalein Diallo qui s’est confié en exclusivité à notre rédaction ce mardi 24 septembre 2019, a déclaré que cette sortie du Chef de l’Etat donne raison au Front National pour la Défense de la Constitution qui avait pris du recul par face aux consultations nationales engagées par le Premier ministre. 

« D’abord ça nous donne raison lorsqu’on a pensé que ces consultations n’étaient qu’une formalité pour légitimer une décision déjà prise par Alpha Condé, d’aller au référendum pour imposer aux guinéens cette nouvelle Constitution dont personne n’a encore vu un mot », a réagi l’ancien Premier Ministre Cellou Dalein Diallo.

Le Président Alpha Condé qui a conféré samedi avec une partie la communauté guinéenne à New-York a tranché.  « Je vous demande de vous préparer pour le référendum et les élections. Ça veut dire que ceux qui n’ont pas leur carte électeur, vous devez commencer à les recenser », a-t-il  lancé. 

Cette déclaration qui intervient alors même que les consultations entamées par le Premier Ministre ne sont pas bouclées, a en quelque sorte révélé l’agenda du Président de la République.

Selon Cellou Dalein Diallo, cette sortie met le chef du gouvernement Kassory Fofana dans une position difficile. 

« Aujourd’hui le Premier ministre doit être en difficulté parce qu’il continue ses consultations mais le Président a pour sa part confirmé son intention d’aller au référendum, d’une part. D’autre part, comme je l’ai dit, ça donne raison au FNDC qui a considéré que ces consultations n’étaient qu’une formalité inutile qui ne visait qu’à légitimer cette décision irrévocable d’Alpha Condé de vouloir imposer une nouvelle Constitution à la Guinée », analyse le leader de l’UFDG qui annonce des actions dans l’urgence au sein du FNDC pour s’opposer à ce qu’il qualifie d’assassinat programmé de la démocratie. 

« Nous allons nous retrouver très rapidement au FNDC pour décider des actions que nous allons mener pour s’opposer à cet assassinat programmé de notre Démocratie », a averti le chef de file de l’opposition guinéenne.

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112 

Créé le Mardi 24 septembre 2019 à 14:51