Crime à Labé : sous le choc, les proches de Samba Barry réclament justice

Crime à Labé
Mamadou Samba Barry
Mamadou Samba Barry

LABE- Les proches de Mamadou Samba Barry tué dans la périphérie de la ville de Labé sont sous le choc. Assassiné aux environs de 23 heures ce jeudi 15 août, ce jeune homme était conducteur de taxi-moto. Dans la famille de la victime, ses proches sont sous le choc, a-t-on constaté.

Ibrahima Barry explique dans quelles circonstances Samba a quitté la famille hier. « Quand il est rentré hier, il nous a dit qu’il veut aller veiller chez son ami, il est allé à Bournété, les malfrats l’ont attaqué et l’ont poignardé. Des secours l’ont conduit à l’hôpital dans l’espoir de le sauver mais il est décédé en cours de route. Il avait crié au secours, mais les bandits ont tiré en l’air pour fuir. Ils ont abandonné sur place Samba et sa moto » explique l’oncle de la victime en larmes.

Mamadou Mouctar, conducteur de moto taxi à Labé se dit dépassé par ce crime. Il indique que le jeune a été déplacé par une fille la nuit. « C’est avec le cœur serré que nous avons appris l’assassinat d’un conducteur aux environs de 23 heures. On a été informé vers 19 heures, il a reçu un coup de téléphone pour un déplacement. La personne qu’il devrait conduire habite à Thioukkou. Nous ne savons pas si c’est de  là-bas  qu’il a été poursuivi ou bien s’il a rencontré les assassins à Bourneté près de l’école. Selon les informations c’est une fille qu’il était allé chercher. Nous ne savons pas d’abord si c’est une copine à lui ou une cliente. Nous sommes confus mais nous avons aussi appris que la fille n’a pas été touchée. La victime est mariée depuis deux mois il est sans enfant. Nous sommes frappés de plein fouet par cet assassinat », déplore notre interlocuteur.

La colère  publique n’a pas épargnée le poste de police du quartier où le crime a eu lieu. Tôt ce matin des jeunes en colère sont venus tout saccager avec tous les documents, explique Mamadou Cellou Barry témoin de la scène. «  Une foule venue à bord de motos a saccagé tout. Il n’y a avait aucun agent de sécurité sur place », raconte un témoin.

Cet assassinat a paralysée la ville de Labé ce vendredi 16 août 2019 ! Plusieurs commerçants ont préféré fermer leurs boutiques. «  Suite à l’assassinat de notre camarade, nous avons décidé de sortir manifester pour nous faire entendre, les motos taxi ne vont pas travailler aujourd’hui et jusqu’à nouvel ordre. Nous allons fermer le marché parce que nous sommes touchés par cette insécurité» prévient Souleymane Sow.

Pour l’heure, aucun suspect n’a été interpellé et aucune autorité de la ville ne s’est exprimée sur ce crime.

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Pour Africaguinee.com

Tel: (+224) 664 93 45 45

Créé le Vendredi 16 août 2019 à 19:03

TAGS