Guinée : une décision du ministre Bouréma Condé attaquée en justice...

Interdiction des manifestations en Guinée
Bouréma Condé, ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation
Bouréma Condé, ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation

CONAKRY-Une décision du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, le Générl Bouréma Cndé, vient d’être attaquée devant la Cour Suprême.

Une requête en annulation a été introduite le 24 juillet dernier par les ONGs ‘’Même Droit pour Tous, OGDH (organisation guinéenne de défense des droits humains)’’ qui estiment que l’interdiction des manifestations en Guinée est une "violation de la Loi".

L’année dernière, le Gouvernement guinéen, à travers le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation a envoyé un message radio à tous les administrateurs territoriaux (Préfets, Gouverneurs) portant interdiction des manifestations en République de Guinée.

Depuis, les autorités guinéennes ont renforcé les dispositifs sécuritaires, notamment à Conakry en installant des PA. Toutes les mobilisations de rue sont réprimées.   

Dans cette requête en annulation, ces Ongs de défense des droits humains ont développé cinq moyens, tous axés principalement sur la violation des Lois guinéennes. Elles espèrent que cette décision du Général Bouréma Condé sera retoquée par la Cour Suprême.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 30 juillet 2019 à 14:40