Guinée : Bouréma Condé ressuscite le "Koudéisme" à Forécariah…

Politique
Bouréma Condé, ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation
Bouréma Condé, ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation

FORECARIAH- Crée dans le but de maintenir, feu le Général Lansana Conté au Pouvoir à vie, le Koudéisme, concept de propagande qui a disparu du langage politique en Guinée, vient d’être ressuscité par le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Le Général Bouréma Condé qui s’exprimait ce dimanche 28 juillet 2019 au cours d’un meeting  dans la ville de Forécariah a déclaré que ce qu’on appelle « Koudéisme » c’est l’Anafic (agence nationale de financement des collectivités).

Dans son discours, il  a fait l’éloge du Premier ministre, Kassory Fofana, qui  s’est-il réjoui, a mis fin à la pagaille qui régnait à Conakry et dans certaines villes pays.

« Quand le Premier ministre Kassory Fofana est venu à la tête du Gouvernement, sur les quatre des six jours de travail que comptent la semaine, il n’était pas possible de faire quoique ce soit allant dans le sens de la paix des citoyens de Conakry et un peu partout dans le pays. Lundi, marche pacifique,  mardi, sit-in, mercredi c’est la grève, jeudi ville morte. M. Kassory Fofana a dit ça suffit, non parce que nous irons en guerre contre des civils. Nous allons travailler les six jours de la semaine. Il a dit ça suffit et cela a suffit. Les villes mortes, les sit-in, les marches pacifiques, les grèves,  il dit que ça suffit, il ne veut plus de pagaille sur la route du Prince », a lancé le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.  

En nommant Kassory Fofana comme Premier ministre, le Général Bouréma Condé soutient que le Pr Alpha Condé a visé juste et utile.

« L’un des plus gros exemples, c’est ce qui nous amène aujourd’hui à Forécariah. Cela se passe partout en Guinée sur les 342 communes rurales que compte le pays (…) L’agence nationale de financement des collectivités. Sur les 342 communes, il n’y a pas une seule qui n’a pas au moins un milliard pour le financement d’infrastructures communautaires.  Et ce n’est pas que pour 2019, c’est pour tout le temps. Ce que vous appelez le Koudéisme, c’est l’ANAFIC. Koudei ! », a martelé le ministre devant une foule en extase. « Notre chef est sur le bon chemin, il nous a dit qu’il ne recule pas », a confié M. Condé.

A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Dimanche 28 juillet 2019 à 20:53