Départ de Jammeh, cas des guinéens en Gambie : le diplomate Naby Youla parle...

Interview
Naby Ibrahima Youla, le consul général de la Guinée en Gambie
Naby Ibrahima Youla, le consul général de la Guinée en Gambie

BANJUL- Qu’est-ce qui a été le déclic pour le départ au pouvoir de Yaya Jammeh en Gambie ? Comment les guinéens ont-ils été sauvés dans cette crise ? Naby Ibrahima Youla, le consul général de la Guinée en Gambie s’est confié à notre reporter.

AFRICAGUINEE.COM : Vous étiez en poste lorsque le Président Alpha Condé a réussi une médiation qui a abouti à une transition démocratique pacifique en Gambie après 22 ans de règne de Yaya Jammeh. Parlez-nous-en !

NABY IBRAHIMA YOULA : J’avoue que c’est la première fois que je dis un mot officiellement par rapport à cette affaire de gestion de la transition en Gambie. Le président Alpha Condé a été très modeste et humble dans ce dossier. Ce n’est pas une publicité pour la Guinée mais il faut reconnaitre les efforts consentis par la Guinée  à travers le président Alpha Condé qui a joué un grand rôle pour mettre fin à cette  crise gambienne. C’est vrai il était venu ici sur une décision collégiale de ses pairs (Chefs d’Etats NDLR) de la CEDEAO et de l’UA pour désamorcer cette crise  et sa venue a porté fruit. Je suis tenu par un devoir de réserve, je sais ce qui s’est passé je n’ai pas envie de mettre tout à la place publique mais il faudra reconnaitre cela au président guinéen. Retenons tout simplement sa médiation a fait éviter le pire à la Gambie. Je vivais ici comme d’autres pendant 3 ans, à cause de la crise beaucoup avaient quitté le pays par crainte des violences généralisées. Certaines ambassades avaient même fermé, mais nous nous étions là. Le président Condé est venu et nous étions au cœur de l’évènement pour la stabilité du pays.  

Qu’est-ce qui a été le véritable déclic ?

C’est vrai j’étais là. Tout s’est passé devant nous, il faut encore saluer le courage et la perspicacité du président Alpha Condé qui ont permis de changer la donne en Gambie, parce que c’était difficile de croire que le président sortant allait accepter de partir afin que la crise soit désamorcée en Gambie. Pour résumer, pendant la crise il fallait des structures et des hommes pour cerner tous les contours du problème. La Guinée a joué ce rôle. Je pense que  c’est un honneur pour nous guinéens qui vivons ici et tous les autres compatriotes.

Je suis l’un des témoins clés de cette affaire de la gestion de la situation transitoire en Gambie, j’étais toujours auprès du président guinéen et ses homologues envoyés pour la circonstance .C’est vrai mais ça n’a pas été facile comme vous le dites. Parfois la tension montait dans les échanges, mais ils se calment après. Alpha Condé gérait tout doucement, finalement il a réussi à convaincre et éviter la guerre à ce pays. Il faut noter que trois jours avant l’arrivée du président guinéen, toutes les frontières de la Gambie étaient déjà occupées par l’armée des pays de la CEDEAO. J’étais à ma résidence, nos compatriotes installés dans la région de  Bassè (principale porte d’entrée de la Gambie ouverte sur la Casamance en territoire sénégalais NDLR) inquiets, m’ont fait savoir au téléphone  de la présence des colonnes de véhicules des armées  dans la zone. Heureusement les chefs d’Etat sont venus avec en tête le nôtre ils ont géré le problème. Ces présidents réussissent à faire partir le président Jammeh. Le lendemain à 6h du matin les armées se sont retirées, c’est pour vous dire que les risques étaient là pour ce pays. Dieu  a évité la guerre à la Gambie.

L’opinion a analysé la venue du président Alpha Condé pour dire qu’il y avait une raison pour lui de venir. Et sur la base de ce que les guinéens résidents ici m’ont rapporté, après le départ du président Jammeh, des gambiens sont venus ici lendemain pour dire qu’ils ont aimé la stratégie du président Alpha Condé et qu’ils le remercient. L’autre aspect, il ne faut pas ignorer que les milliers de guinéens qui vivent ici, (plus de 100,000 officiellement répertoriés), si un conflit éclatait ici, personne ne pouvait mesurer le sort malheureux qui pourrait toucher ces guinéens. Eviter la guerre en Gambie c’était vraiment salutaire et pour la Guinée et pour la Gambie. Le désamorçage de cette crise a sauvé beaucoup de guinéens. Il y a des compatriotes  qui ont investi ici, donc derrière c’est beaucoup des situations et des citoyens qui sont épargnés.

A suivre…

Interview réalisée Alpha Ousmane Bah(AOB)

Depuis la Gambie

Tel : (+224)664 93 45 45

 

Créé le Vendredi 26 juillet 2019 à 21:14

TAGS