Damaro Camara clarifie: « l’utilisation des armes de guerre… »

Polémique sur l'utilisation des armes par les gendarmes
Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle
Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle

CONAKRY-Le député Amadou Damaro Camara vient de s’exprimer sur la polémique qui enfle autour du vote de la Loi sur l’usage des armes de guerre par les gendarmes face à certaines situations jugées exceptionnelles.

Ayant en mémoire les morts par balles lors des manifestations, les députés de l’UFDG principal parti d’opposition s’étaient abstenus de voter cette Loi. Interrogé ce mardi 2 juillet 2019 par un journaliste d’Africaguinee.com, le président du groupe parlementaire RPG arc-en-ciel (majorité présidentielle au parlement) a temporisé, précisant que  dans tous les pays du monde, l’utilisation des armes de guerre est réglementée. 

« Dans tous les pays du  monde l’utilisation des armes de guerre est réglementée. Nous avons passé une première Loi pour dire qu’en fonction de l’envergure de la manifestation, la réquisition des forces de l’ordre pouvait provenir par échelon. Depuis le sous-préfet jusqu’au président de la République, en passant par les préfets, les gouverneurs, les ministres de la sécurité, de la défense ou de l’intérieur. C’est comme ça qu’une Loi doit exister pour dire dans quelles circonstances, la gendarmerie peut utiliser les armes. Toute Loi va dans le sens de mettre de l’ordre dans un secteur qui n’est pas réglementé.  Ça ne peut être que ça », a indiqué l’honorable Damaro.

Alors que les défenseurs des droits de l’homme craignent que les gendarmes ne se cachent désormais derrière cette Loi pour commettre des bavures, le parlementaire précise que celle-ci est bien encadrée.

« Souvent dans notre pays, sans réfléchir, sans voir l’essence ou l’objectif, on s’oppose parce qu’on doit s’opposer. Ce sont des gestionnaires de la République, des gens réfléchis qui font la Loi. On ne peut pas dire aux uns et aux autres, tirez vous êtes protégés par la LOI. Une chose est certaine : Les conditions dans lesquelles on doit faire usage des armes sont éditées dans la Loi et il y a des sanctions qui s’imposent quand vous ne les utilisez pas dans le cadre de la Loi votée. Mais en Guinée, souvent ceux qui en parlent le plus, c’est ceux qui savent le moins. Ceux qui font la polémique n’ont pas lu la Loi pour éventuellement critiquer raisonnablement », déplore le député Amadou Damaro Camara.

A suivre…

Diallo Boubacar 1
Pour Africaguinee.com
Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Mardi 02 juillet 2019 à 21:10