Soutien au 3ème mandat : Boucounta Diallo et Albert Bourgi seront-ils "disculpés" par le Front?

Soutien au troisième mandat d'Alpha Condé
Maître Boucounta Diallo et Albert Bourgi
Maître Boucounta Diallo et Albert Bourgi

Cités sur la liste des auteurs du « Coup d’Etat Constitutionnel » en préparation en Guinée, Albert Bourgi, et maitre Boucounta Diallo ont tous rejeté en bloc les accusations du front national pour la défense de la Constitution.

Dans des entretiens accordés à Africaguinee.com, ces deux amis de longue date d’Alpha Condé ont affiché leur opposition au troisième mandat alors que leurs noms figurent sur la liste transmise par le FNDC  à la Cour Pénale Internationale.

Les Frontistes sont-ils prêts à retrier les noms de ces personnalités sur leur liste ? Interrogé par un journaliste d’Africguinee.com, Sékou Koundouno, l’un des leaders du FNDC n’a pas été tranchant sur la question.

« Nous avons vu un Albert Bourgi dans une panique systématique teintée de traumatisme qui allait de coq à l’âme. Nous prenons acte de cette communication floue et ambigüe. Nous prenons aussi pris acte de la communication faite par maître Boucouta Diallo. Au niveau du FNDC, c’est une commission qui travaille sur la documentation en collaboration avec la Cour Pénale Internationale dont Africaguinee est même rentrée en contact. Nous vous rassurons que c’est à travers des audios, des écrits, c’est à travers l’implication en terme de concepteurs, de réalisateurs et de promoteurs de ce coup d’Etat constitutionnel que le travail a été fait. C’est un travail minutieusement fait, analysé et validé par le comité de pilotage du FNDC », a déclaré Sékou Koundouno.

Ce responsable du Front souligne qu’au « moment opportun quand le besoin se pose, le comité de pilotage aura son mot à dire. Mais en tout état de cause, nous ne nous laisserons pas divertir, nous ne tomberons pas sur des distractions médiatiques. Nous restons sereins, confiants et résolument engagé dans nos actions », a indiqué M.  Koundouno.

Dans une sortie médiatique cette semaine, Sidya Touré, le leader de l’UFR membre du Front a déclaré qu’il suggérera lors de la prochaine réunion du Front que les noms de maitre Boucounta Diallo et Albert Bourgi soient enlevés de la liste de ceux qui sont accusés dans le coup d’Etat constitutionnel en préparation.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Samedi 29 juin 2019 à 23:43