Semaine du numérique en Guinée : Quel bilan ?

NTIC
Moustapha Mamy Diaby, ministre des potes télécommunications et de l'Economie numérique
Moustapha Mamy Diaby, ministre des potes télécommunications et de l'Economie numérique

CONAKRY-La 4ème édition de la semaine nationale de l’entreprenariat dans le numérique lancé le 11 juin dernier a été clôturée ce vendredi 14 juin 2019. Durant quatre jours, plus de trois mille personnes ont participé aux activités organisées tout au long de cette semaine, alors que pus de trois cent autres jeunes ont été formés dans sept domaines liés au numérique.

Cette quatrième édition a été une occasion pour les jeunes guinéens, aux entrepreneurs guinéens, de se retrouver, discuter, innover et mettre en valeur leur création et leur innovation pour développer le pays.  A l’occasion de la cérémonie de clôture de cette 4ème édition de la semaine du numérique, le Ministre des postes, télécommunication et de l’économie numérique a exprimé sa satisfaction par rapport au bon fonctionnement de cet événement.

« Ce qui me réjouit c’est de savoir qu’on a pu parvenir à ajouter quelque chose à l’économie nationale et à donner le sourire à nos compatriotes, à ces jeunes de l’école primaire, du collège, du lycée, les étudiants, des acteurs du secteur privé qui se sont retrouvés pendant quatre jours, qui ont discuté, qui ont présenté leur travaille et à qui on a essayé de donner l’espoir », s’est réjoui Moustapha Mamy Diaby.

Cette 4ème édition de la semaine du numérique a connu plus de 300 mille participants, a expliqué le Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP).

« Nous avons enregistré la participation de plus de trois mille participants, trois cent jeunes ont suivi sept formations dans le digital, dans le cyber sécurité, les réseaux sociaux. Parmi les écoles qui ont participé, il y a eu des lauréats et ces lauréats ont des prix. Parmi aussi les 16 projets qui ont été sélectionnés, il y a eu aussi trois lauréats qui vont bénéficier d’un accompagnement technique, juridique. L’APIP elle-même va procéder à la création de ces entreprises », a expliqué Namory Camara.

A la sortie de cet événement, le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a annoncé que son département s’est engagé à l’instauration des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication NTIC dans l’éducation guinéenne. Selon Abdoulaye Yéro Baldé, les jalons sont en train d’être mis en place pour faciliter cette initiative.

« Nous avons déjà engagé les NTIC dans l’éducation, nous avons un institut de formation à distance, nous venons de créer une licence appliquée aux NTIC dans l’enseignement supérieur. Je viens d’une réunion à Kigali où tous les ministres de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de l’Afrique se sont retrouvés pour impulser ce programme… Et nous sommes en train de revoir tous nos programmes des NTIC pour que les NTIC deviennent une véritable réalité dans l’enseignement. Mais le but aussi c’est de permettre aux gens de créer leurs propres entreprises ou d’être employables rapidement sur le marché de travail », a expliqué le ministre Yéro Baldé.

Pour pallier au problème du retard du payement des bourses des étudiants dans les universités, le ministre Abdoulaye Yéro Baldé a annoncé que son ministère est en train de travailler pour que dès l’année prochaine les pécules des étudiants soient directement virer sur leurs différents comptes bancaires.

« Nous sommes en train de travailler là-dessus, nous avons fait venir des équipements spéciaux, nous allons reprendre la biométrie pour les nouveaux étudiants et à l’issu de cela nous voulons que les pécules soient payés via le numérique, par carte bancaire ou le système Mobile Money ou Orange Money. Et cela fait partie de notre programme pour l’année prochaine », a-t-il révélé.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel (00224) 666 134 023

Créé le Samedi 15 juin 2019 à 17:33

TAGS