Témoignage émouvant de Bakary Koulibaly : ‘’ comment j’ai perdu mes deux enfants…’’

Homicide

CONAKRY- Son histoire, il ne la souhaite à personne ; Même à son pire ennemi ! Bakary Koulibaly a vu ses deux enfants mourir en l’espace de quelques minutes. Ils ont été tués par une substance toxique que leur maman voulait utiliser pour lutter contre les insectes et les cafards. 

Le produit du nom de « Tambacolo Sako » qui est revendu par l’établissement « Sako et fils international » avait été acheté par son épouse au Km 36.

Malgré le chagrin, Bakary Koulibaly a accepté de se confier au micro de notre rédaction. Son histoire très pathétique, il nous la raconte…

 

« C’était le vendredi 22 mars dernier, j’ai retardé un peu à cause des évènements qui se passaient à Lansanayah. Je suis rentré vers les 22 heures. Quand j’ai ouvert la porte j’ai senti une odeur très piquante  Je lui ai dit que  les enfants ne pourront pas supporter. J’ai décidé  d’ouvrir les portes et les fenêtres et on a passé la nuit au salon. Mais, le temps que les enfants ont fait dans la chambre étant enfermé avec la climatisation allumée, je crois qu’ils ont inhalé ce gaz vraiment toxique.

enfant_victime_2.png

Vers les 4 heures du matin j’ai constaté que leurs respirations devenaient de plus en plus difficiles, moi-même j’avais commencé à sentir l’effet et Madame a commencé à vomir. Aussitôt, j’ai décidé de prendre toute la famille très tôt et nous rendre à la clinique pasteur. Mais, je ne pouvais pas conduire ma voiture, j’avais des céphalées et des maux de tête. J’étais obligé d’appeler un collègue de service  qui m’a conduit. Arrivée, toute la famille a été installée et après ils ont trouvé l’antidote du produit et nous avons tous pris des sérums ; Ensuite, on nous a mis sous observation, et tout allait bien. Le soir à 18 heures, ils nous ont dit de revenir le lundi matin. Quand nous sommes rentrés, entre 4h et 5h du matin j’ai constaté que ma femme vomissait encore et qu’elle avait du mal à bien respirer. Ma petite fille était très fatiguée et elle a été installée dans la salle de réanimation.  De lutte en lutte elle est décédée à 8 heure. Madame était sous traitement et  le petit garçon était sous perfusion. On lui remontait du sang lorsqu’il a commencé à crier en disant qu’il voudrait partir auprès de sa maman, on a obtempéré et effectivement il a été envoyé auprès de sa maman ; Moi on m’a demandé de sortir. A peine 20mn après, lui aussi a rendu l’âme. J’étais vraiment touché et je ne sais pas à quel moment on m’a ramené sur mon lit à la clinique », a expliqué M. Koulibaly en sanglot. 

enfant_victime_1.png

Après l’arrestation de l’importateur qui détiendrait un agreement du ministère de l’Agriculture, Bakary Koulibaly interpelle le gouvernement pour l’interdiction de la vente de ce poison. 

 « C’est avec émotion et tristesse que j’interviens, mes deux enfants sont partis. Aujourd’hui je voudrais réellement, au-delà de cette perte que d’autres vies soient épargnées. L’importateur a été arrêté  par l’équipe de Tiegboro. J’ai expliqué à Tiegboro qu’à travers lui l’Etat doit prendre toutes les dispositions pour qu’on arrête la vente de ce produit qui est un poison parce que je ne voudrais vraiment pas que d’autres personnes subissent le même sort », a-t-il interpellé.  

Pour l’heure, l’état de santé de sa femme s’améliore après des soins intensifs.

 

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 14

Créé le Jeudi 28 mars 2019 à 10:55