Guinée : Cellou, "égoïste" ou victime d’un "mauvais procès" ?

Polémique en Guinée
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY- L’opposant guinéen Cellou Dalein Diallo est au cœur d’une polémique. Sa dernière sortie médiatique sur le programme de bitumage des voiries en cours  dans  certaines villes de la moyenne (Labé, Pita, Dalaba) a heurté certains citoyens originaires de la région.

Ses détracteurs sont allés jusqu’à faire des parallèles douloureux : les 103 victimes des manifestations couchées au cimetière de Bambéto dont plus de la moitié selon eux seraient originaires de Pita. Cellou Dalein a-t-il fait preuve d’"égoïsme" à l’égard de Pita ou bien est-il victime d’un "mauvais procès" ?

« C’est très peu pour Labé. 15 km c’est insignifiant pour Labé où  vous avez 91.000 électeurs, alors qu’à Pita vous avez 15.000 à Dalaba vous avez 14000. On a donné à Pita 13,5Km, on a donné à Labé 15Km alors il faut 6 fois la commune urbaine de Pita pour faire la commune urbaine de Labé on aurait pu faire un peu plus. Ce qui a été donné à Pita je m’en  réjouis. Pita même aurait dû avoir plus, on aurait dû faire 15 km fois 6 ici à Labé pour être dans le même rapport que Pita et Dalaba. Je trouve que c’est peu » a déclaré Cellou Dalein Diallo interrogé à Labé par un pool de journaliste.

Le leader de l’UFDG ajoute que 15 kilomètres de route bitumée pour une agglomération comme Labé est une goutte dans l’océan.« 15km à Labé c’est comme une goutte d’eau dans l’océan. Regardez comment la commune urbaine est grande, regardez le niveau des populations je n’ai parlé que des électeurs  91000 seulement dans la commune urbaine, vous donnez 15km. Je n’ai pas la surface de la ville mais vous allez voir que c’est insignifiant », a-t-il martelé.  

Même s’il est dit « heureux » que Pita ait eu 13.5 kilomètres, le parallèle entre le nombre d’électeurs et le kilométrage de bitume octroyé à chaque ville  a eu un écho défavorable chez certains qui voient là une preuve d’égoïsme. D’autres vont jusqu’à rappeler que lorsqu’il était ministre des travaux publics, ces villes (Labé, Pita, Dalaba) n’ont bénéficié d’aucun kilomètre de goudron.  

Africaguinee.com

Créé le Mercredi 27 mars 2019 à 19:20