Armée : des parachutistes guinéens reçoivent leurs brevets de formation…

Formation des forces armées

CONAKRY-Plusieurs parachutistes guinéens ont reçu leur brevet de formation. La cérémonie de décoration et de remise des brevets a eu lieu ce mercredi 6 mars au camp Alpha Yaya Diallo. Ce sont  450 militaires dont 3 femmes qui ont obtenu leur brevet parachutiste de cette année. Ces élèves militaires ont été formés par des experts de la première brigade d’infanterie parachutiste des forces armées royales du Maroc. 

A l’entame de cette cérémonie, le représentant du ministre de la défense a tenu à féliciter au nom du Président Alpha Condé les récipiendaires et leurs formateurs que sont les officiers marocains.

« Les opérations de saut parachutiste qui viennent de se dérouler avec succès à Forécariah sont les deuxièmes du genre après celles de l’année dernière. Elles se situent dans le cadre du perfectionnement spécialisé des troupes aéroportées. Au nom du Président de le République, chef de l’Etat, chef des armées, je félicite les récipiendaires pour leurs brevets et décorations qui constituent des motifs réels d’encourageant. Par la même occasion, je tiens particulièrement à remercier les autorités marocaines pour leur sollicitude constante », a laissé entendre le Général de Brigade Sidy Yaya Camara. 

Le Général Camara a ensuite rappelé que les liens de coopération entre la Guinée et le Maroc dans le domaine militaire ne datent pas d’aujourd’hui. 

« Sur le plan militaire, nos deux armées coopèrent de façon fructueuse. Chaque année ce sont des dizaines de militaires et des familles de militaires qui se font soigner au Maroc à travers une coopération sanitaire mutuellement avantageuse», a-t-il rappelé.

Le Commandant du Bataillon Autonome des Troupes Aéroportées (BATA), unité à laquelle ces militaires appartiennent, s’est réjoui de cette formation qu’il a pilotée.   

« Mon unité, le Bataillon Autonome des Troupes aéroportées BATA dont j’ai l’estime honneur de commander, s’est réjoui de piloter la deuxième campagne de saut parachutiste exercice 2019 qui doit rester une tradition pour l’armée guinéenne en général, celle de l’armée de terre en particulier, et singulièrement pour le BATA. Sur l’impulsion de l’état-major général des armées et sous le commandement de l’état-major de l’armée de terre, le Bataillon Autonome des Troupes aéroportées redynamise, entretient et assure la continuité de la campagne de saut parachutiste. Il est assisté et soutenu dans cette noble mission par les experts de la première brigade d’infanterie parachutiste des forces armées royales du Maroc dont l’objectif principal est d’accroître les capacités opérationnelles en vue d’assurer sa mission de défense de l’intégrité du territoire », a expliqué le Colonel Abdoulaye Keita commandant de BATA.

photo_armee.jpgDans son discours, le chef de mission des officiers marocains a vanté les mérites des soldats guinéens. « Si l’instructeur marocain est parvenu à faire son travail correctement, j’avoue que c’est grâce à la formation de base solide qui a forgé les soldats guinéens connus pour leur bravoure, leur force de caractère, leur grande résistance à la fatigue et à leur adaptation à toutes les situations », a témoigné le colonel major  Maaty Moukanie avant de remercier l’armée guinéenne pour leur hospitalité.

« En deux ans seulement, 561 parachutistes ont pu suivre le stage de recyclage. En 2018, 311 stagiaires ont été formés auxquels s’ajoutent aujourd’hui les 450 ici présents. Je remercie l’armée guinéenne pour l’accueil chaleureux qui a été réservé au détachement marocain nous permettant un cadre de vie et de travail tissés parfaitement par l’hospitalité guinéenne », a-t-il conclu.

Faut-il signaler que le Président de la République Alpha Condé a nommé deux officiers marocains aux grades d’officier de l’ordre national de mérite de la République de Guinée en reconnaissance aux services rendus à l’armée guinéenne pendant la campagne de saut parachutiste 2019.

 

Oumar Bady Diallo

Po.ur Africaguinee.com

Tél. : (00224) 666 134 023

Créé le Jeudi 07 mars 2019 à 11:38