Aboubacar Soumah : « Nous avons commencé à avoir gain de cause… »

Crise sociale
Aboubacar Soumah
Aboubacar Soumah

CONAKRY- Aboubacar Soumah et ses camarades viennent de faire marche arrière. Au lendemain de sa menace d’une nouvelle grève, le Secrétaire Général du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée a annoncé des avancées significatives dans le processus d’application de l’accord du 10 janvier 2019. 

 

 

« La semaine dernière, nous avions manifesté le désir de relancer notre mouvement de grève (…). C’était d’abord pour rappeler au Gouvernement son engagement de satisfaire nos revendications inscrites dans le protocole d’accord ; Mais maintenant le Gouvernement est entrain de prendre des dispositions, parce qu’ils ont commencé à satisfaire certains points, notamment le paiement des 40% dont les indemnités sont déjà données à ceux qui ont mandat de payer. Ces derniers sont rentrés en possession de cet argent et à ce niveau il y a un déblocage », a annoncé Aboubacar Soumah ce mercredi 6 mars 2019.

 

« Concernant aussi la commission de recensement, il est dit que dans 72 heures il sera mis à leur disposition le budget pour cette mission. Nous attendons donc d’ici la fin de la semaine la matérialisation de tout cela parce que c’est déclaré (…), nous avons commencé à avoir gain de cause », poursuit-il.

 

Après plusieurs jours de négociation, le Gouvernement guinéen et le SLECG étaient parvenus à un accord qui prévoit entre autres l’identification des enseignants fictifs dans le secteur de l’enseignement. La manne financière qui résulterait de cet audit devra servir à l’augmentation des salaires des enseignants, selon l’accord du 10 janvier 2019.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Mercredi 06 mars 2019 à 17:30