Bagarre entre policiers et gendarmes à Dubréka : que s’est-il réellement passé ?

Bagarre entre policiers et gendarmes
Image d'illustration
Image d'illustration

CONAKRY-Que s’est-il passé le week-end dernier à Dubreka entre policiers et gendarmes ? Des agents de ces deux corps se sont battus sous les regards pantois de citoyens. Cette scène inédite a  surpris plus d’un. Sur les réseaux sociaux, la vidéo montrant des policiers et des gendarmes en train de se battre a été partagée des milliers de fois avec des commentaires quelquefois sarcastiques. 

Cette altercation qui ternie l’image des forces de l’ordre aurait-elle pu être évitée ? L’argent de la corruption est-il à l’origine de cet incident ? Au niveau de la police et de la gendarmerie, chacun essaie de tirer la  couverture de son côté. Si chaque camp pense que ses éléments avaient raison sur l’autre, une unanimité se dégage sur le fait que les agissements de ces agents sont déplorables.  Aujourd’hui des sanctions sont envisagées. 

« Il y a eu une incompréhension entre les gens. Il n’y avait pas d’officiers pour pouvoir les canaliser. C’est ce qui a amené ce désagrément. Dans la régulation de la circulation, la police est chargée de la zone urbaine jusqu’à 5 kilomètres en dehors des agglomérations. Au-delà des 5 kilomètres des zones urbaines, ça revient à la gendarmerie nationale, notamment la gendarmerie routière en raz campagne », explique une source proche du haut commandement de la gendarmerie. 

Que s’est-il passé ? 

« Des jeunes gendarmes étaient de passage quand ils ont constaté un point à Doumaya où la police avait érigé un petit barrage. Les gendarmes ont expliqué au plus gradé des policiers qui étaient là-bas. Ce dernier n’a pas pu utiliser les mots qu’il fallait, il y a eu des injures, la tension est montée (...). Ça  ne relève pas du ressort de leur compétence. Mais ce n’est pas une question d’argent comme certains le laissent penser. Mais aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre. Pour le moment on n’a pas sanctionné qui que ce soit. Mais des dispositions sont en train d’être prises allant dans ce sens. Le commissariat de Dubreka est entré en contact direct avec le commandement de la routière, l’incident est clos », nous  a confié cette source proche de la gendarmerie. 

Des sanctions envisagées…

Un haut responsable de la police qui a été interrogé par Africaguinee.com a insinué que les éléments de la police avaient raison. Il précise cependant que le commissaire central et le commandant de la gendarmerie de Dubreka ont circonscrit cet incident. 

« Le pardon a été demandé. Mais nous attendons des mises en garde parce que c’est des situations que nous  ne pouvons pas tolérer. On ne peut accepter qu’entre  services de sécurité que des gens fassent des bavures de ce genre alors que d’énormes efforts ont été consentis dans le cadre de la réforme », a dit notre source, alors que du côté de la gendarmerie l’on estime que « cet incident n’a rien à voir avec la réforme qui suit son cours.  Mais ce n’est pas cette image qu’on veut de la gendarmerie ou des forces de sécurité ». 

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Samedi 26 janvier 2019 à 11:34

TAGS