Ecoles : comment les fictifs seront-ils démasqués ?

Accord avec les syndicats
Des leaders de l'USTG: Abdoulaye Sow et son SG-adjoint Aboubacar Souah
Des leaders de l'USTG: Abdoulaye Sow et son SG-adjoint Aboubacar Souah

CONAKRY-Comment Aboubacar Soumah et ses camarades syndicalistes pourront-ils parvenir à dénicher les enseignants fictifs dans le fichier des fonctionnaires enseignants ? Conformément au protocole d’accord signé le 10 janvier dernier,une commission mixte composée de 20 membres issus du Syndicat Libre des Enseignants Chercheurs de Guinée, de l’USTG et du Gouvernement a été mis en place ce jeudi 24 janvier 2019. Si cette commission est validée par les autorités, elle aura la lourde tâche dénicher tous les enseignants fictifs dans le fichier de la fonction publique pour permettre l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants en augmentant leurs salaires de base.

A la sortie d’une rencontre qui a réuni Gouvernement, USTG et SLECG qui a abouti à la composition de cette commission mixte, Dr Amadou Bano Barry a expliqué que les autorités vont valider la commission avant qu’elle ne commence à travailler.

 « La commission a été structurée, les membres ont été désignés. Dans les conditions normales nous allons rendre compte à qui de droit et nous espérons que très rapidement un acte officiel sera pris pour rendre la commission opérationnelle. On ne peut pas dire comment cette commission est composée parce qu’il faut d’abord passer par l’autorité parce que l’autorité aura la possibilité de valider, de modifier, d’ajuster la proposition qui a été faite. La commission est composée de 20 membres, 10 de la partie gouvernementale qui représente les trois ministères du secteur de l’éducation, le ministère du budget et celui de la fonction publique et 10 du côté des syndicats », a expliqué le conseiller d’Alpha Condé.

Après une grève de trois mois qui a fortement paralysé les écoles, les syndicats et le Gouvernement ont signé un accord au forceps il y a trois semaines. Mais l'application dudit accord avait commencé à battre de l'aile à cause d'un malentendu entre les parties. Aujourd'hui, ce malentendu semble levé avec la mise en place de cette commission. Abdoulaye Sow, le leader de l'USTG qui a été interrogé a précisé que ladite commission a la lourde tâché de dénicher les fictifs.  

« La fierté que nous éprouvons aujourd’hui ce que d’abord les trois parties se sont engagées résolument à respecter ce protocole d’accord. Les 10 membres de la partie syndicale sont uniquement de l’USTG et du SLECG. Le mandat de cette commission est d’assainir le fichier de la fonction publique et ressortir les cadres véreux qui bénéficient du budget de l’Etat alors qu’ils ne devaient pas. C’est une forme de lutte contre la corruption dans notre pays. Chaque guinéen doit être fier parce qu’on va  dénicher tous les fictifs qui alimentent aujourd’hui certaines poches et qui font que dans le pays vous voyez des immeubles qui poussent comme des champignons. Tout ça est le fait des cadres véreux et qui mentent dans ce pays. Il faut qu’on les dénichent et qu’on puisse permettre aux enseignants d’améliorer leurs conditions de vie et de travail », a expliqué Abdoulaye Sow.

Affaire à suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 666 134 023

Créé le Vendredi 25 janvier 2019 à 10:29

TAGS