Guinée : Le NDI renforce les capacités des élues locales 

Société

CONAKRY- Pour faire en sorte que le processus de développement des communes en Guinée puisse être effectif, plusieurs femmes élues conseillères locales du pays ont pris part ce mercredi 16 Janvier 2019 à un atelier de formation dans la presqu’ile de Kaloum.

Cette session de renforcement de deux jours initiée par l’ONG « National Democratic Institue (NDI) », appuyé par le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) vise à permettre aux femmes élues de faire face avec pertinence et efficacité à leurs nouvelles charges d’administratrices des affaires communales. 

Invitée à prendre part à l’ouverture de cet atelier, Aminata Touré, maire de Kaloum et seule femme maire des 342 communes que comptent la Guinée, a exprimé toute sa satisfaction face à la tenue d’une telle rencontre.

‘’ Comme toutes les femmes, je viens apprendre comment gérer une commune, parce que la gestion des hommes est presqu’innée chez la femme. En tout cas, en ce qui nous concerne, la gestion de la chose publique sera saine et sera préservée. Je suis quand-même très triste de savoir que sur tout le territoire de Guinée, je suis la seule femme maire, mais j’espère que les prochaines élections, les 70 à 75% des maires seront des femmes.  Les femmes guinéennes ont toujours été à l’avant-garde politique de l’émancipation politique de la femme africaine tout court. Nous sommes aujourd’hui très fières de prendre part à cette rencontre car nous avons besoin de formation’’, a indiqué la maire de la commune de Kaloum.

Pour sa part, Eloi Kouadjo IV, directeur pays adjoint aux programmes du PNUD a rappelé que la participation politique des femmes et leur élection au poste de prise de décision constituent des droits fondamentaux conformément aux conventions internationales et régionales relatives à la protection et à la promotion des droits des femmes et auxquelles la Guinée a souscrit. Selon le directeur pays adjoint aux programmes du PNUD, les femmes sont indissociables à l’atteinte des objectifs pour le développement durable (ODD), au regard du rôle crucial qu’elles jouent dans la vie des communautés. 

‘’ Comme vous le savez tous, les femmes en politique n’ont pas toujours les mêmes chances que les hommes et sont confrontées à d’énormes difficultés. A vous, les 460 femmes élues sur les 7012 conseillers au sein des 342 communes du pays, je vous adresse mes cordiales félicitations. C’est pourquoi, les sessions auxquelles vous allez prendre part aujourd’hui et à travers le pays pour la suite viseront à renforcer vos compétences en matière de fonctionnement des collectivités locales, à vous rappeler votre rôle dans le processus d’élaboration d’un plan de développement locale, à vous donner les notions de base pour comprendre la problématique des finances  au sein des communes et les moyens légaux de mobilisation et de gestion des ressources communales. Ces sessions, vont vous permettre, j’en suis sûre d’atteindre vos objectifs en tant que conseillères communales mais aussi et surtout en votre qualité de femmes leaders au sein de vos différentes communautés’’ a déroulé Eloi Kouadjo IV, directeur pays adjoint aux programmes du PNUD.

Vandetta Bernard Jones, chargée de l’administration et des finances au NDI, a au nom du directeur pays du NDI remercié les autorités locales présentes à cette session de formation et les institutions partenaires, comme le PNUD et l’USAID, qui restent,  selon elIe, un partenaire traditionnel dans la conduite de leurs actions en Guinée. 

‘’ L’objectif global de ces sessions de formation est de doter les conseillères communales nouvellement élues des outils et techniques leur permettant de faire face avec efficacité à leurs nouvelles charges dans l’administration et affaires communales’’ a indiqué Vandetta Bernard Jones, chargée de l’administration et des finances au NDI. 

A noter que ces séances d’orientations ciblent au total deux-cent soixante-dix (270)femmes élues identifiées de manière équitable au sein des partis politiques et des listes d’indépendants disposants des femmes élues communales. 

L’on rappelle que le NDI est une organisation Internationale à but non lucratif qui vise à promouvoir la démocratie à travers le monde par les programmes de soutien au processus de démocratisation.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Vendredi 18 janvier 2019 à 15:00

TAGS