Travaux Publics : Le Fonds d’Entretien Routier tient son Conseil d’Administration…

Travaux Publics
le Directeur Général du FER, Souleymane Traoré
le Directeur Général du FER, Souleymane Traoré

CONAKRY- Le Fonds d’Entretien Routier  (FER) a tenu son Conseil d’Administration ce mercredi 26  décembre 2018 à Conakry. Cette 29ème session ordinaire du Conseil d'Administration FER a pour but de faire un examen du rapport d’activités de l’année 2018 et d’adopter le projet de budget  de 2019, 

Placée sous la houlette du Ministère des Travaux Publics, cette session a réuni, plusieurs cadres du FER, les  maîtres d’ouvrages et les exécutants des projets. Au cours de ces travaux le Directeiur Général du Fonds d'Entretien Routien, Souleymane Traoré, a dressé le bilan de l’année qui s’achève. Selon lui, dans le souci de réaliser des actions d’envergure et de faire face à tous les domaines d’intervention, son institution a plaidé auprès des autorités sur la nécessité d’augmenter les ressources qui lui sont allouées et de les diversifier.

c_a_fer_0.jpg‘’ En plus du programme normal en 2018, le FER a dû financer dans ses réserves beaucoup d’autres projets qui n’étaient pas prévus. Vous avez remarqué l’effondrement de plusieurs ponts à travers le pays. Un arrêté conjoint a été signé en 2017 pour rehausser la ressource d’entretien routier de 250 gnf   à 500 gnf, mais elle n’est pas encore appliquée. Nous espérons qu’elle pourra l’être dans les prochains mois, parce que, vu les besoins qui sont 3 ou 4 fois plus grands que les ressources, il y a vraiment nécessité d’augmenter les ressources et de les diversifier’’, a souhaité le Directeur Général du FER.

Outre ces remarques, Souleymane Traoré a signalé que dans les projets financés au cours de l’année 2018, les travaux d’urgence représentent une part très importante et dont la plupart sont en réalité des travaux de réhabilitation. Cela illustre selon lui, une mauvaise programmation qui doit être obligatoirement corrigée.

Pour l’exercice 2019 qui pointe à l’horizon, le FER a soumis à l’approbation des membres du Conseil d’administration un budget de 336 milliards 692 millions GNF. Aux dires du président du Conseil d'Administration du Fonds d'Entretien Routier, Mohamed Dioumessy, ce budget prend en compte les recettes de pesage dont il espère la mise en application en 2019.

fer_29_session_ca_0.jpg‘’ Comme pour les exercices antérieurs, ce budget est toujours dépendant de la recette de la Redevance d’Entretien Routier (RER), unique ressource du FER, elle-même assez faible par rapport aux besoins. S’agissant du projet de budget 2019 élaboré sur la base de l’hypothèse, il est équilibré en recettes et en dépenses à environ, 336 milliards 692 millions GNF. Ce montant prend en compte des montants des recettes de pesage pour 15 milliards GNF’’, a expliqué le président du Conseil d’Administration du FER.

Dans l’atteinte des objectifs qu’il s’est assignés, le FER à travers son Directeur Général dit compter sur l’appui du Gouvernement guinéen et des partenaires techniques et financiers dans le cadre de la mise en place des politiques et stratégies visant à renforcer les capacités des PME, notamment celles des travaux routiers.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Jeudi 27 décembre 2018 à 9:37