Conakry : Mouctar Diallo lance un programme en faveur des jeunes de l’axe…

Emploi des jeunes
Mouctar Diallo
Mouctar Diallo

CONAKRY- Le Ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes a lancé ce jeudi 13 décembre 2018 un vaste programme en faveur des jeunes de l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa-Wanindara. 

Ce programme financé par le PROJEG, un projet financé par « Aide et Action », vise à identifier et formaliser les besoins des jeunes de cet axe réputé être dangereux. Il permettra d’apporter des réponses pertinentes aux problèmes auxquels les jeunes de l’axe sont confrontés. 

Selon le Ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, la démarche du Gouvernement vise à faire comprendre à ces jeunes qu’il existe une autre voie de recours autre que les violences. 

« Le Gouvernement avec le soutien des partenaires veut montrer à travers cette démarche que nous voulons apporter des solutions aux véritables problèmes des jeunes qui ont pour nom le chômage, la sous formation, la migration irrégulière, la violence, la haine, l’exclusion, etc. C’est pour tout cela le Gouvernement à travers le ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes a initié ce projet qui est appuyé par le PROJEG. L’activité consiste à faire un diagnostic participatif sur le long de l’autoroute le prince qu’on appel l’axe.   Il y a dix ponts qui sont identifiés et dans chacun de ces points, il y aura une mobilisation des habitants de cette zone. Chacune des zones va recevoir une délégation composée à la fois des cadres du ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, des cadres de la commune et l’ensemble des partenaires techniques et financiers et des diplomates pour aller échanger avec les habitants, leur demander les véritables difficultés auxquelles ils sont confrontés et quelles sont leurs propositions de solution », a affirmé le ministre Mouctar Diallo.

Après ces échanges qui vont durer une semaine, le Ministère de la jeunesse s’engage à faire une synthèse de ces données, et inviter ces partenaires et leaders de l’axe. Le Département de la jeunesse compte par la suite proposer un plan d’actions contenant des solutions pérennes en terme d’activités génératrices de revenus et d’infrastructures socio-éducatives.

« Il faut que la République exprime la proximité avec les jeunes (…), venir les rencontrer dans leurs quartiers et nous avons toujours été présents du côté du ministère de la jeunesse depuis 2009 avec l’élaboration de la politique nationale de la jeunesse. Les jeunes peuvent renoncer à la violence et vous avez des autorités et des institutions qui sont prêtes t à vous écouter », a lancé Mouctar Diallo, le coordinateur du Projet. 

Des jeunes représentants de l’axe ont souligné l’importance du dialogue entre eux et le Gouvernement. 

« Si les ministres et les bailleurs nous approchent, nous aussi nous allons nous rapprocher d’eux. Quand tu as un travail tu ne peux penser à barricader la route, brûler des pneus et jeter des cailloux », a rappelé Aissatou Barry, jeune de l’axe. 

« Nous sommes aujourd’hui confrontés à des difficultés d’emploi. C’est ce qui fait que les jeunes ont un regard irrespectueux envers l’Etat », explique à son tour Boussouriou Diallo. 

Pour l’ambassadeur des Etats-Unis, cette rencontre est plus que nécessaire. 

« C’est important que la jeunesse exprime ses idées. Si vous êtes mécontent, le dire et demander le meilleur à votre Gouvernement (…). Ce n’est pas nécessaire d’être violent, c’est de respecter le droit de vos concitoyens. Il est nécessaire d’avoir ce type de dialogue et c'est utile que nous les diplomates et partenaires techniques et financiers de voir l’idée de la jeunesse », a indiqué M.Dennis. Hankins.

 

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 31 11 14

Créé le Vendredi 14 décembre 2018 à 15:19