Ecoles guinéennes: le dernier argument de Soumah pour faire plier Kassory?

Grève

CONAKRY-Après plusieurs mois de crise, les syndicats des enseignants pilotés par Aboubacar Soumah ont un argument de taille pour faire plier le gouvernement de Kassory Fofana.

Alors que les négociations piétinnent, le syndicaliste Aboubacar Soumah du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de guinée (SLEEG)a laissé entendre la menace qui plane sur la Guinée.

A en croire M. Soumah, c'est une "année blanche" qui sera décrétée contre la Guinée par les institutions internationales comme l'UNESCO si "le mouvement de grève se poursuit jusqu'à la fin décembre 2018".

Les enseignants réclament un salaire de base de 8 millions de francs guinéens et de meilleures conditions de travail. Mais le gouvernement refuse cette demande et exige un contrôle des effectifs des enseignants avant de proposer des mesures d'accompagnement après la hausse des prix du carburant dans le pays.

 A suivre...

Africaguinee.com

 

Créé le Dimanche 09 décembre 2018 à 9:20