.

Guinée : "sale temps" pour le parti d’Alpha Condé…

Facebook icon Twitter icon
Crise au sein du RPG arc-en-ciel
Alpha Condé, Président de la République de Guinée au siège du RPG arc-en-ciel
Alpha Condé, Président de la République de Guinée au siège du RPG arc-en-ciel

CONAKRY-Le RPG arc-en-ciel, parti qui a porté Alpha Condé au pouvoir traverse une zone de turbulence. Entre revendications des jeunes et guéguerre entre différents candidats pour la gestion des exécutifs communaux, le parti présidentiel guinéen fait face à des difficultés énormes. A cette allure, la fin de la crise ne semble être pour demain, tellement que les clivages persistent. 

Ce samedi 13 octobre 2018, le traditionnel rassemblement hebdomadaire du parti a été avorté, à cause d’un mouvement de revendication de la brigade national du parti. Cette faction des jeunes du RPG arc-en-ciel composée de plusieurs centaines membres dénonce la « trahison » des hauts responsable du parti, qui selon eux, ne se préoccupent pas de leur sort, huit ans après la venue d’Alpha Condé au pouvoir.

Ils réclament un statut particulier, une prise en charge, quittes à ce qu’ils soient intégrés dans la fonction publique. Un d’entre eux que nous avons interrogé a averti qu’ils sont déterminés à aller jusqu’au bout dans leurs revendications. Ce jour, ils se sont calmés après que les responsables du parti aient pris des engagements pour accéder à leurs revendications.

L’atmosphère était tendue au siège du parti ce samedi. Certaines indiscrétions fulminent que le Chef de l'Etat, Alpha Condé était annoncé au siège. Mais à cause du climat "délétère" qui prévalait sur les lieux, il aurait été déconseillé. Les nombreux journalistes qui étaient présents sur place ont été sommés de quitter les lieux, alors qu’au moins deux pick-up de la gendarmerie étaient stationnés aux abords du siège du parti, a-t-on constaté.

Les responsables du parti préfèrent pour le moment garder le silence. Damantang Albert Camara qui a été interpelé sur le sujet, n’a pas voulu s’exprimer, soulignant que ce genre de mouvements est inhérent dans  toutes les grandes formations politiques.

Pendant ce temps, à Nzérékoré, dans le sud du pays, les responsables du RPG  se déchirent pour être à la tête de la mairie. Des incidents ont d’ailleurs éclaté dans la matinée de ce samedi 13 octobre 2018, entre supporters des différents prétendants.

Le RPG arc-en-ciel n’arrive pas à trancher entre ses différents candidats, notamment dans cette grande agglomération de la Guinée forestière. Aucun des candidats en lice ne veut céder. Dans ce contexte de tiraillement, les partisans Fassou  Goumou, se sont mobilisés à partir du gouvernorat pour marcher dans la ville et demander que leur mentor soit désigné comme la tête de liste du RPG à Nzérékoré.

Habillés en jaune, ces militants ont juste marché du gouvernorat jusqu'au grand marché avec les banderoles en main sur lesquelles on peut lire : «  RPG Fassou Goumou ». Ils ont été dispersés par la gendarmerie. La voiture dans laquelle ces militants manifestaient a été arrêtée par les forces de l'ordre y compris son chauffeur.

Affaire à suivre…

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Pour Africaguinee.com

Tel. (00224) 628 80 17 43      

Créé le Samedi 13 octobre 2018 à 19:07