.

Guinée: Comment Alpha Condé veut briser la grève dans les écoles?

Facebook icon Twitter icon
Gouvernance

Enervé par l'attitude des syndicalistes dirigés par Aboubacar Soumah, Alpha Condé est décidé à mettre fin aux révendications "fantaisistes" des enseignants.

Le président guinéen a donné des instructions à son chef du gouvernement Ibrahima Kassory Fofana pour éviter la fermeture des écoles dans le pays.

"L’instruction que j’ai eue du président de la République, c’est de faire tout et tout pour que l’école guinéenne ne soit sacrifiée à cause des grèves intempestives. C’est pour cela que nous nous sommes engagés à tout prix à ouvrir l’école avec ou sans un accord avec le syndicat",a expliqué M. Kassory Fofana lors d'une tournée à Fria.

Tout en rappelant ont le droit de grèver, Kassory Fofana a insisté qu'aucun gréviste n'a le droit d'empêcher ceux qui veulent travailler dans les écoles.

Quand aux salaires, le premier ministre a indiqué que les grévistes ne percevront rien, conformément à la loi.

Après une première augmentation des salaires des enseignats à 40%, les syndicalistes réclament un salaire de base de 8 millions de francs guinéens. Pour le président Condé, cette demande est inacceptable . Alors que la crise s'enlise dans le secteur de l'éducation, Alpha Condé a brisé les derniers espoirs des syndicats par la voix de son premier ministre:

"Dans aucun pays au monde on ne peut faire deux augmentations de salaire deux à trois fois dans l’année".

A suivre...

Africaguinee.com

 

 

Créé le Samedi 13 octobre 2018 à 8:10