Guinée- Banque Mondiale : plus d’un milliard de dollars annoncés pour les 5 ans à venir…

Coopération

CONAKRY-Le Gouvernement guinéen et le Groupe de la Banque Mondiale ont lancé ce mercredi 19 septembre 2018 le nouveau cadre de partenariat pays (CPP 2018-2023), a constaté sur place Africaguinee.com.

 Les piliers de ce cadre de partenariat s’articulent autour de trois éléments. A savoir : le renforcement de la gestion macro-budgétaire, des ressources naturelles et de la biodiversité, l’amélioration de la productivité agricole, l’accès à l’énergie et l’environnement des affaires, enfin le renforcement du  capital humain et l’engagement citoyen.

Madame Soukeyna Kane, Directrice des Opérations de la Banque Mondiale pour la Guinée a expliqué à l’occasion de ce lancement que le nouveau cadre de partenariat propose un programme sur la promotion du secteur privé et de la résilience en Guinée. Elle a annoncé que l’engagement de la Banque Mondiale pour la période 2018-2023 va atteindre 1.5 milliards de dollars américains. Avant de terminer son intervention, Soukeyna Kane  a encouragé le Gouvernement à poursuivre les efforts pour la réalisation d’un développement économique et social plus accéléré, inclusif et durable du pays.

La ministre du Plan et du Développement Economique qui a présidé cette rencontre axée sur le lancement du CPP 2018-2023, a indiqué que les principales orientations de ce nouveau cadre de partenariat pays sont alignées sur le plan national du développement économique et social 2016-2020. « Le PENDES constitue un plan fédérateur des différents cadres stratégiques et programmatiques de la Guinée sur la période 2016-2020. Ce plan a pour objectif la transformation structurelle de l’économie nationale afin de favoriser la formation d’un tissu industriel capable de créer la valeur ajoutée et l’emploi », a expliqué madame Mama Kany Diallo.

Selon elle, ce nouveau cadre de partenariat marque une accélération de la coopération avec la Banque Mondiale pour un investissement attendu d’un milliard cinq cent millions de dollars sur les cinq prochaines années. L’appui de la Banque Mondiale aux efforts du Gouvernement se fera à travers des actions orientées vers les axes prioritaires. Ces axes prioritaires visent à accroitre la capacité de résistance du choc économique, développer l’agro-industrie, renforcer le contrat social et améliorer la fourniture des services de bases, combattre le sous emploi des jeunes, soutenir les technologies et faciliter l’accès aux financements, a déroulé madame Kanny Diallo.

Elle assure que le Gouvernement continuera à œuvrer pour l’atteinte de l’objectif principal qu’il s’est fixé dans le PNDES, à savoir une croissance forte et inclusive afin d’améliorer les conditions de vie des populations.

Rachidi Radji, représentant Pays de la Banque Mondiale pour sa part a laissé entendre que son institution a pris un an pour préparer le nouveau cadre partenariat entre la Guinée et le Groupe de la Banque Mondiale. « Ce cadre de partenariat est bâti sur trois aspects à savoir le PNDES du pays et le diagnostic systématique. Le programme repose sur trois pieds. Le premier concerne la gestion macro budgétaire et la gestion des ressources naturelles, le second est basé sur le développement du capital humain (éducation, santé, protection social) le troisième englobe l’agriculture et la promotion des affaires », a-t-il détaillé.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Mercredi 19 septembre 2018 à 19:05