.

Sékou Koundouno: "Ce qui est inadmissible, c'est de rêver d'un troisième mandat pour Alpha Condé..."

Facebook icon Twitter icon
Crise à la Cour Constitutionnelle
Sékou Koundouno
Sékou Koundouno

CONAKRY-Une marche de protestation contre la "destitution" du président de la Cour Constitutionnelle vient d’être annoncée par la Société Civile. La Cellule Balai Citoyen qui a fait une déclaration à cet effet, a annoncé ce jeudi 13 septembre 2018, une manifestation dès lundi prochain devant la Cour Constitutionnelle, dans la commune de Kaloum. 

 « Même Alpha Condé ne peut pas démettre Kelefa Sall. Que ça soit clair dans l’esprit de tout le monde. Dès ce lundi nous allons nous mobiliser. Si quelqu’un veut empêcher Kelefa Sall à accéder à son bureau, il marchera sur nos cadavres. On a déjà pris langue avec l’opposition. Ce qui est inadmissible, c’est de rêver d’un troisième mandat pour Alpha Condé », a martelé Sekou Koundouno.

Cette entité de la société civile projette des meetings et marches pacifiques dans les prochains jours, pour que le président de la Cour Constitutionnelle soit rétabli dans ses fonctions. 

Huit des neuf membres du collège de sage de la Cour Constitutionnelle ont démis Kéléfa Sall de ses fonctions ce mercredi. Pour la Cellule Ballais Citoyen, c’est un acte de rébellion que ces membres de la Cour viennent d’orchestrer. 

« Hier, ils ont exhibé l’article 93, aliéna 4 de la Constitution. Mais c’est  une insulte à la mémoire du peuple de Guinée. Que des délinquants fassent une motion de défiance (contre Président de la Cour Constitutionnelle), ce jargon ne figure pas dans la Constitution. C’est un jargon de politicien », a fustigé Monsieur Koundouno.

Dossier à suivre…

 

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 14

Créé le Vendredi 14 septembre 2018 à 17:03