.

Moustapha Naité : " ceux qui critiquent le pont de Linsan..."

Facebook icon Twitter icon
Travaux publics
Moustapha Naité, ministre des travaux Publics
Moustapha Naité, ministre des travaux Publics

CONAKRY-Le ministre des Travaux Publics, vient de répondre aux détracteurs du Pont de Linsan. 

Moustapha Naité qui a présenté l'état du réseau du pays ne rougit pas de son bilan après 100 jours passés à la tête du  département des travaux publics. 
 

Revenant sur le cas spécifique de Linsan qui était devenu un véritable goulot d'étranglement pour les usagers, le chef du département des travaux publics a indiqué qu'il fallait faire face à l'urgence sans hésiter. 

"Ceux qui critiquent le pont de Linsan ne sont pas des ingénieurs. Vous savez nous sommes dans le monde du numérique, des réseaux sociaux. Des gens qui ne s'y connaissent pas, peuvent critiquer. Mais je puis vous assurer que le pont de Linsan est garanti. On a tenu compte de la pression de l'eau, de l'état du sol (...)", a indiqué le ministre Naite. 

La reconstruction du  pont a coûté 10 milliards et quelques, a-t-il martelé. Un coût qui a suscité de nombreuses critiques. Ce mercredi, le ministre des travaux publics a révélé qu'il va y avoir un avenant de 2 milliards." Ce qui nous amènera à 12 milliards", a-t-il dit. 

A Linsan on n'avait pas droit à l'hésitation, a laissé entendre le ministre Naité. Selon lui, il fallait faire face à l'urgence puisqu'il y avait des impacts sociaux et économiques. 

"Sur le plan social, la fête de Tabaski arrivait à grands pas, les gens n'auraient pas pu aller fêter avec leurs parents au village. Sur le plan économique, toutes les villes situées après Mamou n'allaient pas pouvoir être ravitaillées en carburant, sans compter les pertes avec les produits agricoles", s'est-il défendu.

Nous y reviendrons ! 

Oumar Bady Diallo
Pour Africaguinee.com

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 12 septembre 2018 à 14:17