.

Aboubacar Sylla se défend : « Je n’ai pas été mêlé aux négociations relatives au port… »

Facebook icon Twitter icon
Concession d'une partie du port de Conakry
Aboubacar Sylla, Ministre d'Etat aux transports, nouveau porte-parole du Gouvernement
Aboubacar Sylla, Ministre d'Etat aux transports, nouveau porte-parole du Gouvernement

CONAKRY- Bien qu’il continue à défendre le contrat de concession d’une partie du port de Conakry à la société turque Albayrak, le Ministre Aboubacar Sylla a fait une mise au point. Le Chef du Département des Transports affirme n’avoir pas été mêlé aux négociations qui ont abouti à la signature dudit contrat.  

 « Qu’est ce qui a été décidé au niveau du port ? Je suis à l’aise pour en parler parce que je n’ai été mêlé ni de près ni de loin aux négociations relatives à la mise en concession du port. Je suis arrivé, j’ai pris le soin de lire ce dossier dans les moindres détails. Je n’ai pas vue une seule disposition dans ce dossier qui contrevienne à la loi et soit défavorable à la Guinée », a déclaré Aboubacar Sylla.

Malgré les appels du syndicat des travailleurs, le Ministre des Transports soutient qu’il n’y a aucune perturbation dans les activités au niveau du port autonome de Conakry. 

« Vous avez l’impression que tous les travailleurs sont révoltés, c’est faux. C’est une petite minorité, parce qu’elle vit de cette malversation financière. C’est une petite tempête dans un verre d’eau, tout ce tintamarre.  Les 4 mille travailleurs travaillent régulièrement et tout ce passe bien au port. Sur  4 mille, vous n’avez pas cinquante personnes  qui  s’opposent à cette concession du port sans même savoir de quoi elle parle. Vous voyez des personnes arrêtées qui n’ont même pas le niveau intellectuel requis pour comprendre les dispositions juridiques qui sont contenues dans cette convention de concession, qui parle d’emploi et du bradage du port. On se rend compte que ceux sont des gens qui sont manipulés par des gens plus malins qui sont dans l’ombre, qui s’opposent à ce que le port soit à l’abri du détournement », estime le Ministre d’Etat aux Transports qui précise que la Guinée va toucher dans les prochains jours 15 millions de dollars, ce qui représente le ticket d’entrée de la société Albayrak.

 

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 14

Créé le Mardi 11 septembre 2018 à 13:05