.

Politique : Cellou Dalein Diallo perd-il le contrôle de l’axe ?

Facebook icon Twitter icon
Politique
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY-Cellou Dalein Diallo est-il en train de perdre le contrôle de l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa-Kagbélen ? L’axe a pourtant joué un rôle d’épouvantail pendant de longues années pour l’opposition, notamment l’Union des Forces Démocratiques de Guinée(UFDG) dans sa lutte politique. Mais aujourd’hui, le parti au Pouvoir, le RPG arc-en-ciel pioche de plus en plus sur le terrain de Cellou Dalein Diallo. Ce week-end, un fait inédit s’est produit au siège du RPG lorsque le parti a présenté près de 300 jeunes qui seraient issus de l’axe qui ont adhérer dans ses rangs.

Depuis, des spéculations vont bon train, certaines insinuant que le l’opposant Cellou Dalein Diallo serait en train de perdre le contrôle de l’axe Hamdallaye-Kagbelen, son fief. Mais dans les rangs des partisans du leader de l’UFDG, on relativise, expliquant que ces adhésions ne sont que du pipeau.

Le coordinateur du mouvement Akhadan (Y’en a marre en Soussou, ndlr) qui ‘’officie’’  au niveau de cette zone, botte en touche cette idée de perte de terrain. Aux dires de Mamadou Ciré Diallo, aucun parti politique en Guinée ne pourra égaler  le parti dirigé par son mentor Cellou Dalein Diallo dans cette zone de la capitale guinéenne.

‘’Nous ne sommes pas du tout en train de perdre du terrain. Vous-même vous savez que des gens comme Malick Sankon ont crié partout ici qu’ils ont récupéré l’axe, un peu plutard c’est Mouctar Diallo aujourd’hui ministre qui a dit la même chose. Après c’est devenu quoi ? A l’issue même des élections communales, l’UFDG a gagné partout. Donc il faut comprendre que les voix de ceux qui votaient pour eux auparavant se sont compactées. Cela veut tout simplement dire que l’UFDG gagne du terrain sur l’axe. Laissez-moi vous dire que sur  l’axe il n’y a pas un seul parti politique en Guinée qui puisse égaler l’UFDG, ceci est clair. Plein de mouvement et d’associations se réclament être de cet axes mais la vérité ils n’ont jamais gagné du terrain’’, a rappelé le conseiller communal de la délégation spéciale de Ratoma, avant bien entendu de regretter le comportement de certains individus qu’il qualifie de prostituées politiques.

‘’ Malheureusement il se trouve qu’il y a certains prostitués politiques qui vont partout qui divaguent afin de trouver de quoi manger. C’est ça aussi la politique guinéenne, malheureusement. Heureusement pour l’UFDG,  à chaque élection nos voix augmentent. Nous avons d’ailleurs décidé, nous jeunes de l’axe du mouvement Akhadan de ne pas répondre à n’importe qu’elle personne (…),  c’est le terrain qui commande. Lorsqu’il s’agira de faire des manifestations pour satisfaire des revendications de l’opposition ou des besoins de la république , nous sortirons et  personne ne pourra nous barrer le chemin, à commencer par les Forces de Défense et de Sécurité  (FDS) puisque c’est un droit constitutionnel que nous garantit la loi’’ a expliqué Mamadou Ciré Diallo.

Le coordinateur du mouvement Akhadan au micro de notre reporter a tout de même déploré que l’argent du trésor public serve à soudoyer des mouvements de soutien de jeunes au détriment des populations.

‘’ Je déplore qu’en 2013 et en 2015 respectivement pour les législatives et la présidentielle, des motos ont été distribués à beaucoup de jeunes de cet axe pour rien.  Ce qui est aussi navrant dans tout cela, l’argent utilisé pour cela vient du trésor public. Tout cela dans le but de créer des contre-manifestants  pour boycotter nos manifestations. Cette dame dont (Néné Bambéto, Ndlr) on parle ne peut mobiliser personne à cause d’ailleurs de sa transhumance politique’’ s’est-il insurgé.

 A suivre…

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le Lundi 10 septembre 2018 à 19:55