.

Politique : Aboubacar Sylla répond à Cellou Dalein Diallo…

Facebook icon Twitter icon
Politique
Aboubacar Sylla, leader de l'Union des Forces du Changement
Aboubacar Sylla, leader de l'Union des Forces du Changement

CONAKRY-Aboubacar Sylla, actuel porte-parole du Gouvernement vient de répondre aux critiques de Cellou Dalein Diallo, son ancien allié qui le reproche d’avoir un fait un « deal » avec Alpha Condé. 

Le président de l’union des forces du changement (UFC) avoue certes qu’il y a des « tiraillements » entre son parti et celui de Cellou, mais observe qu’ils se limitent aux deux leaders. Le ministre des transports laisse entendre qu’il n’y a pas de conflits entre l’UFC et l’UFDG qui, selon lui, se sont battus pendant de longues années pour les mêmes valeurs. 

« Ces derniers temps il y a eu des altercations et des tiraillements entre l’UFC et l’UFDG. Je ne dirai pas l’UFDG. C’est entre le Président de l’UFC et le Président de l’UFDG qui a tenu certains propos qui étaient inamicaux et qui ont entraîné la cellule de communication de l’UFC à réagir. Je voudrais vous dire qu’il n’y a aucun problème entre l’UFC et l’UFDG. L’UFG a été un allié pendant de longues années, nous nous sommes battus longtemps pour certaines valeurs que nous continuons encore aujourd’hui à porter. Mais nous avons décidé de prendre une autre direction parce que nous avons dit qu’on ne peut pas indéfiniment faire la même chose. On dit que la folie c’est de faire toujours la même chose et penser qu’on peut avoir un résultat différent », a clarifié l’ancien porte-parole de l’opposition républicaine.

Lire aussi : Cellou Dalein : « Il y a eu un deal entre Aboubacar Sylla et Alpha Condé… »

Aboubacar Sylla qui s’exprimait devant ses partisans a fait des confidences sur les dessous de son départ aux côtés de Cellou Dalein. L’ex opposant explique que ses remarques par rapport aux stratégies de lutte n’ont pas été entendues par ses pairs.  

« Depuis 7 années nous faisons la même chose, nous faisons des revendications, nous manifestons avec des morts, des destructions d’édifices publics, des emprisonnements de militants et sympathisants, nous allons à un dialogue qui aboutit à un accord qui n’est pas respecté. On recommence la même chose (…). Nous avons dit à nos amis de l’opposition, réfléchissons à de nouvelles méthodes pour que nous puissions atteindre l’objectif ultime que nous visons, nous n’avons pas été entendus. Nous avons choisi une autre voie (…). Un autre parti ne peut pas dicter à l’UFC la ligne qu’il faut prendre », a tranché le ministre des transports, précisant qu’il n’y a pas du tout un conflit entre son parti et celui de Cellou Dalein Diallo.

« Il n’y a aucun conflit entre l’UFC et l’UFDG qui est un parti qui continue de se battre pour ses valeurs, qui pour la plupart nous les partageons. Il y a eu des querelles malheureusement suscitées par certains discours qui sont tenus depuis longtemps par certains leaders de ce parti, il a fallu que l’UFC réagisse pour mettre un terme à cette immixtion dans les affaires intérieures de notre parti », a-t-il indiqué.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Lundi 10 septembre 2018 à 10:55