.

Enseignement supérieur : L’Université Al-Eamar de Guinée offre de nouvelles filières de formation…

Facebook icon Twitter icon
Education

CONAKRY-Créée en Guinée depuis 2006, l’Université Al-Eamar a à son actif aujourd’hui plus de 900 diplômés et ses offres de formation ne cessent d’augmenter. Les responsables de cette institution d’enseignement supérieur ont décidé de s’inscrire dans une dynamique innovante. Ils proposent de nouvelles formations qui peuvent répondre aux problèmes sociaux, écologiques, économiques et environnementaux de la Guinée.

Le Recteur de l’Université privée Al-Eamar explique que son institution est à la croisée de deux mondes. D’une part, l’enseignement de la théologie, l’étude islamique, et d’autre part, l’étude des sciences économiques et sociales. Selon lui, ses objectifs et son but d’aujourd’hui est de repenser l’éducation nationale, réconcilier la finance et la solidarité, innover pour séduire et garder l’écosystème, en fin moderniser le système éducatif à l’ère du numérique.

Pour l’année scolaire 2018-2019, l’Université Al-Eamar propose trois (3) nouvelles filières et quatre (4) autres nouvelles formations en BTS, en plus des formations déjà existantes. 

« Notre Université vous propose une licence en Administration économique et sociale, une licence professionnelle en Finance Islamique, une licence en MIAGE, un BTS en Logistique et Transport, un BTS en Comptabilité et Gestion, un BTS en Secrétariat, un BTS en Informatique et gestion. Les anciennes filières comme les études islamiques, les sciences de l’éducation et l’Administration des Affaires sont maintenues et sont en forte croissance », a expliqué Dr Mohamed Abdoulaye Bah, Recteur de l’Université Al-Eamar.

41294251_263701364269105_622944951419797504_n.jpgCette institution d’enseignement et de formation supérieure représente aujourd’hui une alternative crédible pour promouvoir l’éducation nationale et internationale. Elle s’engage à relever quelques défis majeurs. Dr Mohamed Abdoulaye Bah donne ses ambitions pour les années à venir.

« Pour les années à venir, nous allons créer un Master en Islamologie, une école de santé, une licence en langue étrangère appliquée. Aussi, un BTS en économie rurale, un Master en solidarité internationale et action éducative », a déroulé le Recteur de l’Université Al-Eamar.

Face au contexte économique actuel du pays, Dr Mohamed Abdoulaye Bah a invité toutes les Universités de Guinée à parler d’une même voix pour faire face aux grands problèmes du monde, pour qu’elles constituent un élément de raison et de sagesse universelle.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 10 septembre 2018 à 11:59

TAGS