.

Kassory Fofana : "Ce que je vais dire aux guinéens..."

Facebook icon Twitter icon
Primature
Dr Ibrahima Kassory Fofana, le Premier Ministre guinéen
Dr Ibrahima Kassory Fofana, le Premier Ministre guinéen

CONAKRY-Le Premier Ministre guinéen a défendu son bilan des 100 jours à la tête du Gouvernement. Durant deux heures, Ibrahima Kassory Fofana interrogé par un pool de journalistes sur le plateau de la télévision nationale, a touché tous les points saillants de l’action de son gouvernement. Malgré les critiques de l’opposition, le locataire du palais de la colombe se dit optimiste et rassuré. A ses concitoyens, Kassory Fofana leur demande encore de patience et de comprendre qu’on ne construit pas un pays en trois mois et que l’on ne peut corriger les faiblesses et les problèmes trouvés en trois mois non plus.

Problématique de l’emploi jeune…

« Il y a une inadéquation entre les programmes de formation et les besoins de l’emploi sur le marché. Comment nous abordons le sujet ? Avec l’appui du BIT nous avons signé un programme visant à établir le répertoire opérationnel des métiers. Quand ce recensement sera fait, ça permettra de guide à la fois aux formateurs pour savoir sur quoi reposer la formation. Le point de départ concerne le domaine agricole. On l’entendra sur d’autres domaines. Ça permettra à la Guinée de disposer d’un système statistique qui permette de garantir à terme l’adéquation entre les programmes de formation et l’opportunité d’emplois. C’est une approche structurelle qu’on a commencé et on va y arriver », a annoncé le Premier ministre. 

Kassory Fofana confie que dès sa prise de fonction il a rencontré l’Union Européenne à Bruxelles pour parler d’un important programme de financement pour soutenir l’emploi des jeunes à hauteur de 65 millions d’euros. « Nous avons abordé la coordination de ce programme quand je suis revenu. Il va permettre d’ouvrir des opportunités à quelques 45.000 jeunes au minimum. Avec des effets induits qui sont estimés à plus de 200.000 ou plus de jeunes. Ce programme, nous sommes là-dessus. Il va démarrer dans les prochaines semaines », a assuré le chef du gouvernement.

Pour réussir son pari, Kassory Fofana mise sur la qualité de la formation en augmentant le budget alloué à ce secteur. « Nous avons entrepris en terme tendanciel sur le budget de l’Etat à faire en sorte que les programmes de formation atteignent d’ici 2020 à 15% pour l’éducation et la santé. Si vous avez remarqué dans la loi des finances rectificatives, même si la tendance est à la baisse, globalement ces secteurs ont été protégés.   La formation, l’éducation, la santé… bref le social c’est le focus du Gouvernement Kassory », a souligné le PM. 

Adéquation formation offre d’emplois...

La création de l’emploi est toute la bataille, relève-t-il, expliquant que les programmes de formation sont en voie d’être revus, les budgets de l’éducation sont protégés et même augmentés. « Les filières sont en train d’être revues pour qu’il y ait cette adéquation entre le marché et  les programmes de formation. Les initiatives d’emplois jeunes, je l’ai annoncé dans mon discours, on créera en 2019 une agence d’inclusion sociale. Ce n’est  pas simplement pour l’entreprenariat jeune, mais c’est pour la prise en compte de tous ceux qui, dans la société ont du mal à survivre. Nous le ferons. Le programme de l’emploi de la jeunesse est vraiment le problème clef (...) les tendances sont bonnes parce que nous sommes en train de les aborder de manière structurelle », rassure-t-il, promettant que des centres de formation seront crées pour permettre aux chercheurs d’emplois de se réadapter aux besoins du marché. « Ce ne sont pas des discours vides, c’est des réalités que nous allons vivre dans les semaines et mois à venir », a-t-il garanti.

Assainissement…

« En fin d’année, nous aurons un opérateur technique qui va être choisi. Les équipements seront achetés, ce qui va permettre à la Guinée de s’attaquer de manière durable et pérenne au problème d’assainissement. Nous avons l’engagement financier de l’UE et de la BID de 54 millions de dollars consacré à ce problème (…) il y a une solution pérenne qui pointe à l’horizon. C’est au plus tard en fin d’années. L’année prochaine le système sera mis en place », a annoncé le chef du Gouvernement, qui expliqué les mesures d’urgences qu’il a entrepris ont permis de sortir plus de 40000 tonnes d’ordures à Conakry.

Ce que je dis aux guinéens…

« Je dis aux guinéens, qu’on a pris la mesure des problèmes et on a fixé des caps en terme d’approche structurelles pour les régler.  Nous sommes optimistes pour pouvoir avancer. Le pays sera en chantier dès la fin de l’année. Nous aurons des programmes de routes, de ponts qui vont commencer. Dans le domaine agricole, l’initiative présidentielle se démultiplie (…), l’initiative en cours sur les logements sociaux vont changer les cadres de vie et les opportunités d’emplois… je suis optimiste et fier du gouvernement que je suis en train de conduire et je suis assurée par l’impulsion du Chef de l’Etat », a laissé entendre le Premier ministre Kassory Fofana. 

A suivre…

 

Une synthèse de Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com                 

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 07 septembre 2018 à 13:58