.

Djani Alfa brise le silence : « ceux qui m’accusent d’être un artiste de l’opposition… »

Facebook icon Twitter icon
Culture
Djani Alpha
Djani Alpha

CONAKRY-Alpha Midiaou Bah connu sous le célèbre nom « Djani Alfa » vient de briser le silence ! Ce jeune artiste qui a réussi à s’imposer dans le milieu du hip-hop prépare un double album dont la sortie est prévue le 28 octobre prochain. Dans un entretien qu’il nous a accordé, il a confié le secret de sa réussite et a répondu à ceux qui l’accusent d’être un artiste de l’opposition. 

« Dire tout haut ce que les gens ont envie de dire tout bas, cela me vaut peut-être d’être taxé d’artiste de l’opposition. Quand il y a un problème d’éducation, de santé j’en parle. Je considère que je suis le sicario des populations même si cela me vaut parfois de marcher avec une cible dans le dos. Je deviens quelque part l’homme à abattre. C’est ce qui fait qu’on me taxe dl’artiste de l’opposition. Quand je parle de ce qui ne va pas, c’est ma façon de lutter contre un système où ma jeunesse, les femmes ne sont pas mis en valeur », réplique Djani Alfa. 

Djani Alfa, grand amoureux de la musique a réussi à s’imposer dans le milieu du Hip hop. Ce rappeur cible dans ses chansons les couches sociales de différentes tranches d’âges. Après les albums ‘’ J fo life’’ et ‘’Rêves d’Afrik’’, l’artiste vient de réaliser  un double album intitulé ‘’Sicario’’ dont la sortie officielle est prévue le 28 octobre prochain à Conakry.  

« Sicario dans le langage des narcotrafiquants cela veut dire tueur à gages.  Ce sont les hommes de main du baron qu’on appelle sicario. Au résumé de ma carrière je considère que j’ai toujours été un sicario pour le peuple. Je suis au service du peuple. J’ai fait un double album parce que j’avais beaucoup de choses à dire », explique-t-il. 

Du mouvement Wonkhai 2020…

Alors que des rumeurs font état de son départ en mars dernier du mouvement Wonkhai 2020 dans lequel il évoluait avec Takana et Singleton pour une histoire d’argent, Djani Alfa a apporté un démenti en parlant de discorde avec les artistes membres du mouvement. 

« C’est un mouvement citoyen qui avait été créé pour être représentatif de la jeunesse guinéenne. On avait vraiment envie de porter le combat de la Guinée. Le pays a plus de 70% de sa population qui est jeune. Après, à un moment il y a eu de la discorde entre nous les artistes. On ne parlait plus de la même voix », clarifie-t-il. 

S’exprimant sur les difficultés dans sa carrière musicale, Djani Alfa déplore l’absence d’industrie musicale en Guinée.

« L’industrie musicale n’existe pas, je pense que c’est le plus grand problème de l’art en Guinée. Ce n’est pas professionnel, les gens ne réussissent pas à vivre de leur musique. La plupart des artistes sont en autoproduction. C’est toi qui sait où tu trouves tes sous pour faire de la musique et organiser des concerts et après derrière la rentabilité est faible. C’est la plus grosse difficulté que nous rencontrons dans le domaine de la musique en particulier. Il faudrait aujourd’hui que l’Etat nous aide à créer des industries en Guinée pour que les acteurs puissent en vivre pleinement », a-t-il sollicité.

Pires moments dans sa carrière….

« Les pires moments dans ma carrière ! (rire….).  Je suis une personne qui n’essaye pas de se focaliser sur l’échec ou la douleur. Quand j’ai quelque chose de blessant j’essaye très rapidement de l’enlever de ma tête, parce que se morfondre sur son sort, c’est des choses qui vont te démotiver et t’empêcher d’aller de l’avant. Donc, je prends chaque chose, j’essaye de la vivre pleinement avec beaucoup d’amour et d’envie. Je ne considère rien de pire. Je me dis que de toute façon c’est un combat, il y aura forcément des hauts et des bas. Je ne reste pas sur la douleur », relativise l’artiste.  

Cet artiste rappeur qui est animateur culturel à la radio télévision guinéenne, compte révolutionner le mode musical guinéen à travers son label de production. Il envisage d’industrialiser la musique guinéenne par la production des artistes.  

 « A notre niveau on essaye de s’industrialiser mais c’est une dose d’amour. Djani Alfa est une marque déposée, ça te permet de faire autre chose pour arrondir la fin du mois.   J’anime une émission musicale à la radio et la télévision. On essaye de mettre en place des studios d’enregistrement, des spots publicitaires pour quelques entreprises, c’est des choses qui aident. Nous avons à côté une maison de production ‘’J fo life Musique’’. Au sein de ce label nous faisons de la production des artistes », indique-t-il.

Mes meilleurs moments…

Toutefois, l’artiste se souvient de son succès musical lors de sa prestation sur scène à la sortie de son premier Album en octobre 2012.

« Mes meilleurs moments c’est quand je suis sur scène et je communie avec le public. Quand tu vois le public il est dans ta musique. Je pense que c’est le truc qui fait plaisir. Après la sortie du premier Album ‘’J fo life’’ c’était le 27 octobre 2012, quand je suis monté sur scène au Palais, ça m’a vraiment mis dans un merveilleux état », se souvient Djani Alfa. 

 

Bah Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14                                                                                                                                                                                   

Créé le Samedi 01 septembre 2018 à 19:00

TAGS