.

Alpha Condé chez Edogan : le dirigeant guinéen risque-t-il de ‘’fâcher’’ Donald Trump ?

Facebook icon Twitter icon
Guerre commerciale Turquie-USA
Le Président guinéen, Alpha Condé et Recep Tayyip Erdogan, président de la Turquie
Le Président guinéen, Alpha Condé et Recep Tayyip Erdogan, président de la Turquie

ANKARA- Alors que le feuilleton de la guerre commerciale sur fond de crise diplomatique entre la Turquie de Recep Tayyip Erdogan et les États-Unis de Donald Trump se poursuit, Alpha Condé, a-t-il choisi son camp ? Rien n’est moins sûr ! Le dirigeant guinéen est arrivé à Ankara ce vendredi 17 août 2018, sur invitation de son ami turc, alors qu’à Conakry le bail du port autonome à une entreprise turque fait grand bruit.

Officiellement, il est convié à prendre part au congrès de l’AKP, le parti de Recep Tayyip Erdogan. En temps normal, ce déplacement d’Alpha Condé n’aurait pas suscité grand débat, vue les relations de coopération plutôt bonne entre la Guinée et la Turquie en ces derniers temps. Mais en l’occurrence, le contexte est plutôt différent.

Le voyage d’Alpha Condé intervient alors que la Turquie en quête d'influence a besoin plus d’alliés stratégiques sur le plan politique et commercial. Puisque depuis qu’elle est entrée en guerre commerciale avec les USA, la livre turque continue de dégringoler.

Lire aussi-Erdogan: "La Turquie va boycotter les appareils électroniques américains"

 Donald Trump a décidé d'augmenter les tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium turc, entrainant une chute de la livre turque de manière spectaculaire. Furieux, Recep Tayyip Erdogan a aussitôt répliqué en appelant au boycott des appareils électroniques américains et l’augmentation des taxes sur l’alcool américain. Mais cela ne semble pas suffire.

La Guinée  entretient certes de bonnes relations avec la Turquie, mais avec les Etats-Unis aussi, première puissance mondiale. Alpha Condé a noué des relations de coopération soutenues au plan militaire avec ces deux pays ennemis.  Usine de confection de tenue militaire, octroi de bus, et maintenant une concession au port, la Turquie renforce sa présence en Guinée, tandis que les américains fournissent également des engins militaires à l'armée. Il ne faut cependant pas aussi occulter l’important aide au développement que les Etats Unis apportent à la Guinée, notamment avec l’USAID. D’où l’intérêt pour  Alpha Condé de ne pas fâcher  l’imprévisible Donald Trump en s’alignant outrageusement derrière la Turquie.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Samedi 18 août 2018 à 13:23