.

Elhadj Mamoudou Camara, imam de Tafory : "J’invite mes beaux-frères Peulhs de Kindia…"

Facebook icon Twitter icon
Propos communautaire
Elhadj Mamoudou Camara, imam de la grande mosquée de Kindia
Elhadj Mamoudou Camara, imam de la grande mosquée de Kindia

KINDIA- L’imam de la mosquée centrale de Kindia, Elhadj Mamoudou Camara vient d’apporter certaines précisions sur sa déclaration qui continue de susciter des vagues d’indignation chez de nombreux guinéens.

Le religieux qui s’est confié ce vendredi 17 août 2018 à la rédaction locale d’Africaguinee.com basée à Kindia estime que ses propos engagent tous les fils de Kindia. Ils demandent aux gens d’arrêter de l’indexer, alors qu’il est déjà visé par une plainte.

« Ici on s’attendait à l’installation des maires, mais les partisans du RPG disent de leur côté savoir que le président Alpha Condé ne se dédira jamais. C’est lui qui a installé la CENI, les juges (…), ce sont des entités qui ne contrediront jamais ce qu’il veut. Les populations de Kindia lui ont signifié que c’est le RPG qui a gagné. Dans le cas contraire c’est sur nos cadavres qu’ils vont marcher. C’est ce qu’a dit  les habitants de Kindia, toutes ethnies confondues et non  les propos de l’Imam que je suis. Donc je demande aux gens  d’arrêter de m’indexer, je ne suis pour rien », a déclaré Elhadj Mamoudou Camara.

Lire aussi-Gassama Diaby met en garde: "ceux qui disent qu’une communauté venue s'installer..."

Il explique ce sont les partisans du Président Alpha Condé qui parlent de cette façon, tout en appelant ses concitoyens d’arrêter de transformer ses propos. « Ce sont les jeunes, les femmes et les vieux du RPG qui parlent ainsi, c’est n’est pas moi du tout. Par contre ils ont raison parce qu’ils sont derrière leur président qui est Alpha Condé, et personne ne peut leur dire de changer de conviction. Néanmoins, je demanderais aux gens d’arrêter de véhiculer des rumeurs ou de transformer les propos (…), je vous dis ici que les paroles saintes sont catégoriques sur le mensonge », feint-il d’enseigner.

« J’exhorterais mes frères  et beaux-frères Peulhs de Kindia de promouvoir la paix et la quiétude, et de marcher sur les plates-bandes de leurs ancêtres et prédécesseurs qui ont toujours préservé la paix dans notre cité. Je suis le plus inquiet pour la défense de la quiétude dans cette  ville puisque ma famille est métissée avec les peulhs et toutes les ethnies de cette agglomération. Il ne faut pas que la politique nous divise (…), hier on parlait de Sékou Touré et de Lansana Conté, aujourd’hui c’est de Alpha Condé. Demain soyez sûr que c’est d’un autre qu’on parlera », temporise l’imam avant de jurer que ses propos ont été déplacés.

« Je le dis et le réitère que ces paroles ne sont pas de moi Elhadj Mamoudou, Imam de Tafory. Ce sont plutôt les propos des populations de Kindia (…), j’ai des témoins d’ailleurs », s’est-il défendu.

Aboubacar Sylla

PourAfricaguinee.com

 

Créé le Vendredi 17 août 2018 à 19:21